12172017Headline:

Après 40 ans d’angoisse, une ghanéenne connait la joie de la maternité à 59 ans

Elle s’appelle Akosua Budu Amoako. Alors qu’elle a perdu tout espoir de donner la vie, cette Ghanéenne a accouché à 59 ans de son premier enfant dans un hôpital américain après avoir vainement essayé d’en avoir un pendant près de quarante ans.

Diagnostiquée d’un blocage des trompes de Fallope, Akosua Budu Amoako a arrêté sa quête d’enfant de façon naturelle. Ayant appris qu’une de ses compatriotes avait eu des triplés alors qu’elle avait atteint ses 60 ans, Mme Amoako décida d’opter pour la méthode de conception artificielle : la fécondation in vitro.

Faisant fi des craintes relatives à des éventuelles complications, Akosua Budu Amoako a fait le choix d’affronter ses peurs. Son accouchement s’est bien déroulé, donnant naissance à un petit Isaiah, en bonne santé, comme sa mère. Cette opération a nécessité près de 20000 dollars pendant un an.

infosdaccra

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment