12042021Headline:

25è JOURNÉE NATIONALE DE LA PAIX : MARQUONS UNE PAUSE POUR CÉLÉBRER LE DROIT À LA PAIX

“Si les individus peuvent apprendre à haïr, ils peuvent apprendre à aimer car l’amour touche plus naturellement le cœur humain que son contraire (Nelson Mandela)

En ce jour du 15 novembre 2021, consacré Journée Nationale de la Paix, la Côte d’Ivoire honore la Journée Internationale de la Paix, décidée en 1981 en vertu de la résolution A/RES/36/37 de l’Assemblée Générale des Nations Unies.
En effet, la promotion de la paix fait partie des principaux buts de l’Organisation des Nations Unies en vertu de sa charte.

Le droit à la paix est un droit universel, comme le sont tous les droits humains.
En effet, on peut définir les droits humains comme “les droits fondamentaux qui appartiennent à chaque personne dans le monde”.
Ainsi, chaque personne, mais également chaque nation, chaque continent, est concerné par la question des droits humains.
C’est ce qui explique qu’un droit célébré au niveau mondial puisse également l’être au niveau national.
En Côte d’Ivoire, la date du 15 novembre est consacrée Journée Nationale de la Paix , pour sensibiliser les populations à la culture de la paix, pour célébrer le droit à la paix.
Chacun est invité à faire le choix de parler le langage de la paix dans sa famille, son quartier, son village, sa communauté.

Mais en fait, qu’est-ce que le droit à la paix ?

Le droit humain à la paix est un droit inaliénable à la vie, à la dignité et au vivre ensemble en paix.
Dans une Côte d’Ivoire qui cherche ses marques pour sortir d’une crise qui a duré plusieurs décennies, et aujourd’hui engagée pour la réconciliation nationale, la paix est tant et si importante que le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) a choisi comme thème du Prix national des droits de l’homme 2021 ” Cohésion sociale, facteur du vivre-ensemble en paix et développement _durable en Côte d’Ivoire “.
Vivre ensemble en paix, malgré nos différences .
“Ce prix initié depuis 2016, vise à récompenser les actions et les efforts des organisations de défense des droits de l’homme, des organisations à base communautaire, des organisations à but humanitaire et des personnes physiques engagées dans la réalisation des droits de l’homme à travers des approches innovantes, contribuant ainsi à une meilleure promotion et protection des droits de l’homme”.

La corrélation entre paix et développement durable , qui transparaît à travers le thème sus-évoqué, nous interpelle tous sur notre responsabilité individuelle et collective pour une Côte d’Ivoire réconciliée et en paix, pour un développement durable.

Anne BAKOUM

Comments

comments

What Next?

Related Articles