07252021Headline:

Affaire de victimes/ Le charnier de Yopougon était-il un montage ?

Issiaka Diaby le “président du Collectif des Victimes de Côte d’Ivoire” fait une très grave révélation. Mais sur le cas du charnier de Yopougon, sur lequel il insiste beaucoup pour avoir gain de cause, Issiaka Diaby va faire une grave déclaration. Comme soudain fatigué de réclamer ce que de « droit », il explose : « Le chef de cabinet de la Ministre Mariatou Koné m’a confié que le charnier de Yopougon est un montage.
Raison pour laquelle, on refuse d’indemniser les 350 victimes. ». Est-ce là un aveu fracassant ou l’expression d’une exaspération déraisonnée ?
Ou alors lui a-t-on dit cela pour se débarrasser de lui, pour ne plus l’avoir dans le dos ? Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il s’agit là d’une grave révélation aux conséquences inimaginables. Le chef de cabinet de la Ministre Mariatou Koné et même Issiaka Diaby devraient être alors interpellés pour en dire un peu plus sur leur entrevue. La justice doit faire son travail afin d’avoir le fin mot de cette histoire car le charnier de Yopougon a été brandi comme l’origine de la crise ivoirienne de 2002 et présenté comme l’œuvre du régime de Laurent Gbagbo.

RADIO PDCI RDA

Comments

comments

What Next?

Recent Articles