04222021Headline:

Chu de Yopougon : Voici pourquoi Le directeur général, Edmond Assémien, a été débarqué /ce que dit Un leader syndical

Chu de Yopougon : Le directeur général, Edmond Assémien, débarqué
Voici les raisons. Un leader syndical confirme

L’administrateur des services sanitaires Edmond Assémien n’est plus, depuis hier vendredi 23 décembre, le directeur général du Centre hospitalier et universitaire (Chu) de Yopougon. Il a été relevé, ce jour, de ses fonctions par la ministre de la Santé, de l’hygiène publique et de la lutte contre le Sida, Dr Raymonde Goudou-Coffie.

Si l’on en croit un inspecteur général de la Santé, par ailleurs proche collaborateur de la ministre de tutelle, qui nous a livré l’information, cette révocation fait suite à l’affaire portant sur l’organisation de la réception du mariage de l’un des résidents au sein de l’établissement hospitalier de niveau 3. « Un résidant dans le Chu a officié son mariage dans la chapelle avec réception dans la cour de l’hôpital. Les images ont été balancées sur les réseaux sociaux, qui se sont enflammés par la suite avec cette affaire. C’est une affaire grave d’autant plus que la quiétude qui doit être de mise dans tout hôpital est royalement remise en cause, piétinée. C’est inacceptable. D’où la décision de suspension du Dg de son poste. L’intérim va être assuré par son collègue du Chu de Treichville, Yao Etienne », renseigne notre informateur.

Sur le terrain, plusieurs agents du Chu de Yopougon, au nombre desquels des leaders syndicaux, ont confirmé l’information. Syndicaliste et agent dudit Chu, Kpan Mouti fait savoir qu’il s’agit non pas d’une révocation, mais d’une suspension. « Il est juste suspendu dans le cadre de l’affaire relative à la réception du mariage d’un résident dans le Chu dans la cour de l’hôpital. Des gens ont estimé que les bruits occasionnés par cette cérémonie de réjouissance gênent les malades. C’est dans cet esprit que la décision de suspension a été prise », a apprécié Kpan Mouti, qui est également membre du Collectif des syndicats de santé de Côte d’Ivoire. Notons que le Dg révoqué et ses désormais ex-pairs des Chu de Cocody (Pr Méité Doussoufou), de Bouaké (Pr Diané Bamourou) et de Treichville (Yao Etienne) ont été retenus suite à l’appel à candidature lancé le 15 avril 2015 par le gouvernement et nommés lors du Conseil des ministres tenu à Bondoukou le 30 juillet 2015. Ils ont pris officiellement fonction les 19 et 20 août 2015.

TRAORE Tié

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles