08112022Headline:

Côte d’Ivoire: le PDCI-Gbèkê fait bloc autour de Mangoua

Arrêté et gardé à vue dans la soirée du vendredi 27 septembre 2019 à la compagnie de la 3ème légion de gendarmerie de Bouaké, le président du Conseil régional de Gbêkê, Jacques Mangoua par ailleurs vice-président du PDCI-RDA, est jusqu’à ce jour l’objet d’une détention préventive pour cause non encore élucidée.

Cette arrestation arbitraire, selon les partisans du président Mangoua Jacques, a poussé les populations à prendre d’assaut la 3ème légion de gendarmerie. Dans la soirée du vendredi, ses proches collaborateurs et quelques membres de sa famille ont quasiment fait la veillée à attendre en vain l’audition annoncée. Il ne fallut pas attendre le lever du soleil pour que la nouvelle répandue puisse susciter une mobilisation des populations.

Dès les premières heures du samedi 28 septembre 2019, c’est l’entrée de la gendarmerie qui est érigée en lieu de sit-in par ces populations venues des villes environnantes et de plusieurs quartiers de Bouaké pour savoir les raisons de la détention du président Jacques Mangoua. C’est sur le coup de 10 heures que les visites ont été permises donnant ainsi accès au vice-président du PDCI-RDA mais de façon très stricte et en nombre réduit. Après les collaborateurs qui ont été les premiers à s’enquérir des nouvelles du président du conseil régional, ce furent les têtes couronnées.

Jacques Mangoua a aussi bénéficié de la visite des cadres du PDCI. Le Ministre Allah Kouadio Rémi, conduisant une délégation composée du vice-président Yobouet Lazare, du doyen Allou Konan, du Pr Patrice Attogbain, est allé aussi prendre les nouvelles de son frère. Même son de cloche dans la journée d’hier dimanche, toujours dans l’attente de cette audition, le président Jacques Mangou n’a cessé de bénéficier du soutien de ses proches, amis, frères et de la population.

Lire sur afrik soir

Comments

comments

What Next?

Related Articles