12082021Headline:

Côte d’Ivoire: les défis du PPA-CI face à l’occident

Excellence Laurent Koudou Gbagbo et son nouveau parti.

La création du nouveau parti de l’ancien président ivoirien, continue de faire couler de l’ancre et de la salive depuis le 17 octobre dernier, date de sa création à l’hôtel ivoir d’Abidjan. Un parti pan-africaniste visant à rassembler tous les peuples du continent africain. Une idée qui n’est pas partagée par l’occident. Maryam Souma, l’a fait savoir dans une chronique ce jour. Malgré les défis que peuvent faire face le PPA-CI, elle espère que Laurent Gbagbo teindra le coup et battra ses ennemis.

“Nous avons été nombreux et nombreuses à regarder le 16 et le 17 octobre 2021, le congrès constitutif du nouveau parti du son Excellence Laurent Koudou Gbagbo.
Et certains ont dû verser des larmes tandis que d’autres ont dû crier de joie, pendant que notre ennemi qui habite à plus de 6000 kilomètres de notre pays, devait lui, certainement pleurer de douleur.
Mais dans tous ces mélanges d’émotions que nous avons dû tous et toutes ressentir, quelque chose s’est dégagé…
Combatif, résistant, patriote, intègre, intelligent, déterminé, courageux, humble, modeste, mais surtout africain !!!
Laurent Gbagbo nous a bluffés !
En ce jour du 17 octobre 2021 où il est monté sur la scène, pour prononcer son discours tant attendu , nous étions tous suspendu à ses lèvres, attendant les mots de celui qui est en ce 21ème siècle, considéré comme le dernier héro panafricain, le dernier résistant africain.
Celui qui est venu compléter la liste si longue et si glorieuse, d’hommes et de femmes morts pour la libération de l’afrique et pour la restauration de la dignité de l’homme et de la femme noire.
On a retenu notre souffle lorsqu’il s’est levé de son siège.
On a retenu notre souffle, lorsqu’il a commencé à marcher vers la scène, on a retenu notre souffle lorsqu’il y est monté.
Enfin ! on a retenu notre souffle lorsqu’il s’est approché du micro et à ouvert la bouche. L’instant était plus qu’historique.
Chaque pas, chaque mot, son habillement, sa démarche, son rire, son regard, son silence entre deux phrases, tout était légendaire en lui.
Cet homme est un monument de l’ histoire africaine.
Il y est entré par la grande porte, en ayant été le seul africain à vaincre toute une communauté internationale.
La dite communauté internationale qui avait pourtant juré d’avoir sa peau.
Comme ils ont juré d’avoir celle de kadhafi, et l’ont eu !
Mais lui, Laurent Gbagbo est venu à bout de toutes ces forces du mal car ils ne l’ont pas eu !
Aujourd’hui, avec ce congrès, cet homme prépare de la manière la plus magistrale sa sortie définitive de la scène publique , et non pas de la vie publique.
Car même en étant hors des projecteurs, on peut servir son pays, jusqu’à la mort.

L’ aboutissement de la lutte, d’un homme très intelligent qui a passé sa vie entière à penser à comment faire avancer son pays, et le sortir du sous-développement.
Tout était présent dans ce congrès.
Les couleurs africaines, le panafricanisme, et la victoire surtout !
La victoire d’un homme, Laurent Gbagbo !
La victoire d’un pays, la Côte d’Ivoire !
Ce congrès était une victoire pour la Côte d’Ivoire, et une défaite pour notre ennemi qui habite à plus de 6000 kilomètres de notre pays. Lui qui a tout fait pour diviser les africains.
Il réalise aujourd’hui que Laurent Gbagbo veut les réunir, et que pour cela il dispose par le biais de son nouveau parti, d’une arme redoutable.
PPA- CI (le parti des peuples africains, Côte d’Ivoire)
Ici j’ai une pensée pour les pères fondateurs de l’OUA (l’organisation de l’unité africaine), qui avant Laurent Gbagbo, avaient imaginé cette unité. Ils l’avaient rêvé.
Mais l’unité des africains si chère à leur yeux, ne verra jamais le jour, de leur vivant, car notre ennemi qui habite à plus de 6000 kilomètres de notre pays, œuvrera à leur élimination.
Tout comme il avait essayé d’éliminer Laurent Gbagbo, en 2010, pour l’empêcher de réunir son peuple et par ricochet les africains.
Mais les pères fondateurs de l’OUA, ont pu laisser le panafricanisme, en héritage à la prospérité africaine.
PPA-CI espérons-le donnera à la Côte d’Ivoire et à l’Afrique, de grands combattants de la liberté.
L’espoir à rejaillit dans les cœurs, et une aube nouvelle semble se lever avec le parti des peuples africains-Côte d’Ivoire.
Il doit donc être soutenu par les ivoiriens d’abord et ensuite par les africains vivant en Côte d’Ivoire, et ailleurs en Afrique.

Il n’est plus ce monsieur dont la gentillesse l’emmenait à faire plaisir à tout le monde.
Les événements qu’il a subi lui ont permis d’acquérir enfin cette autorité que beaucoup lui reprochaient de ne pas avoir.
Il ne se laissera plus avoir, une seconde fois. Trop de choses graves se sont passées dans notre pays, trop d’injustice ont été commises, et des vérités cachées.
C’est un homme déterminé à donner à son peuple la liberté et la souveraineté, qui a pris la parole.
Il a changé ! Profondément changé !
Et ceux qui n’ont pas vu ce changement, n’ont rien vu alors !
Il veut avancer ! Et ceux qui ne l’ont pas compris, vont bientôt le comprendre !
Que notre ennemi qui habite à plus de 6000 kilomètres de notre pays, tremble alors !
Car la domination impérialiste qu’il a eu, et qu’il a toujours sur la Côte d’Ivoire, prendra fin !
PPA-CI ne perdra pas la face tant que Laurent Gbagbo n’aura pas atteint sa destination finale.
Rien ne sert de chercher à savoir ce qu’il a dans sa tête ou fera aujourd’hui ou demain.
Parce que les années de prison passées à la Haye, ont entériné sa feuille de route.
Personne ne l’en fera dévier !
Ce n’est que le début !
Et Laurent Gbagbo en surprendra plus d’un.
Que les ivoiriens ne se sentent pas oubliés dans ce rassemblement d’africains.”

Comments

comments

What Next?

Recent Articles