01192022Headline:

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo ne se reconnait pas dans le processus de création du nouveau parti de son ex-mari

Le 7 septembre dernier, l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo a annoncé la liste du comité de réflexion pour la mise en place de son nouveau parti. Mais son ex-épouse, Simone Gbagbo reléguée à un rôle secondaire dans ce comité indique n’avoir pas été consultée et par conséquent qu’elle ne s’y reconnait pas.

Après avoir décidé de ne pas entrer en conflit avec Pascal Affi Nguessan pour la présidence du Front populaire ivoirien, l’ancien président Laurent Gbagbo a décidé de laisser le parti, qu’ils ont fondé en clandestinité en 1982 avec son ex-épouse Simone Ehivet, à son ex-Premier ministre et d’en créer un autre.

Le congrès constitutif de la nouvelle formation politique est prévu en octobre prochain. C’est ainsi qu’un comité de réflexion pour la création du nouveau parti est mis en place il y a deux jours par Laurent Gbagbo.

Mais il y a déjà de la friture sur la ligne. Certes, plusieurs fidèles de l’ancien président sont dans ce comité. Mais le problème se pose avec Simone Ehivet Gbagbo. Depuis le retour en Côte d’Ivoire de Laurent le 17 juin, après dix ans passés à la prison de la Cour pénale internationale, en compagnie de sa seconde épouse Nady Bamba, le courant ne passe plus vraiment avec Simone. L’ancien président a même demandé le divorce.

C’est ainsi que, nommée à un rôle secondaire dans le comité de réflexion sur la création du nouveau parti, Simone a réagi. Dans une déclaration, elle dit être surprise que son nom circule comme membre d’un groupe de réflexion élargi, sans qu’elle n’ait été préalablement consultée. “Je reste dubitative devant ces pratiques et manquements, et je suis peu encline à m’associer à ce type d’initiative, car je mérite un minimum de respect et de considération“, déclare-t-elle.

Comments

comments

What Next?

Related Articles