01222021Headline:

Côte d’Ivoire – Soro en colère se lève pour Ouattara et invite Banny, Essy Amara et KKB “à faire très attention, …”

soro

Soro crache « ses vérités » à Banny, Essy Amara et KKB

Depuis hier, le président Guillaume Soro a lancé une vaste caravane de promotion des actions du président de la République. En marge de cette cérémonie, le patron du Parlement ivoirien a lancé un message clair aux aventuriers qui lorgnent le fauteuil présidentiel.

C’est effectif. Depuis, hier, l’équipe des ‘‘Spécialistes’’ qui est un groupe de jeunes qui font la promotion des réalisations du président de la République ont lancé
une vaste caravane nationale baptisée ‘‘Caravane nationale Special One’’. Cette cérémonie de lancement qui a eu pour cadre l’esplanade du palais de la culture de
Treichville qui a rassemblé du beau monde a été l’occasion pour le président de l’Assemblée nationale, parrain de cette caravane, de smasher la ligue des irréductibles qui sont candidats à la présidentielle de 2015. Dans un langage fluide et accessible, la deuxième personnalité de la République, sans nécessairement les nommer, a invité Banny, Essy Amara et KKB à sortir de leur bulle pour revenir sur terre. Partant d’un exemple qu’il a vécu quand il était à la Primature, Soro a rappelé aux uns et autres qu’il n’est pas donné à tout le monde de devenir président. « Ce n’est parce qu’on vous applaudi que vous allez penser que vous avez un destin présidentiel. Ce n’est pas parce que dans un meeting, on t’applaudi que tu vas dire que tu peux diriger la Côte d’Ivoire. Pour diriger un pays, il faut y travailler mais, il y a une part de divinité », a recommandé le chef du Parlement. Poursuivant, le président Soro a évoqué les raisons pour lesquelles il a mis les moyens à la disposition des ‘‘Spécialistes’’ pour entreprendre cette caravane nationale. « Le président de la République et son gouvernement font un travail exceptionnel et de qualité. Mais ce n’est pas toujours que ce travail est su par les populations. Il faut donc développer une capacité de communication pour montrer ce que le président et son gouvernement font au quotidien. Le deuxième problème que nous devons résoudre, c’est comment éviter que le peuple ne soit coupé d’avec le sommet parce que très souvent nous sommes dans nos bureaux et nous pensons que le peuple doit savoir ou comprendre automatiquement ce que nous faisons dans nos bureaux. Nous avons considéré qu’il fallait trouver le moyen d’aller aux fins fonds de la Côte d’Ivoire, quelques fois dans des villages et des campements où il n’y a pas encore d’électricité pour montrer le travail réalisé par le président de la République et son gouvernement. Ce n’est pas seulement la population d’Abidjan qui a la télévision et internet qui mérite d’être informée sur le travail du gouvernement », a indiqué le PAN. Au-delà de cette volonté affichée du président Guillaume Soro et ses filleuls, le parrain de la caravane Special One a invité les cadres proches du pouvoir à mettre la main à la poche et à prendre des initiatives pour préparer la réélection du président Ouattara. « Si nous sommes convaincus que le président Ouattara fait du bon travail et si nous sommes convaincus que c’est le président qu’il faut à la Côte d’Ivoire, on n’a pas besoin d’attendre le président pour s’en convaincre ou pour le dire aux autres. On n’a pas besoin de dire au président ce que nous pouvons faire pour lui parce que s’il demeure président c’est d’abord et avant tout dans notre intérêt. Je trouve indécent le fait d’aller dire au président qu’on est avec lui et lui demander en même temps de l’argent pour aller faire sa campagne. Quand il est président, tout le monde a bénéficié et profité des réalisations qu’il a eu à faire. Si nous pensons que ce qu’il fait est bon, c’est à nous de prendre des initiatives. Nous avons donc pris des initiatives et on n’a même pas besoin que le président voit tous ça », a précisé le président Soro. Bien avant le parrain, Karim Ouattara, chef de file des Spécialistes a présenté son équipe et le matériel qui est composé de deux camions-podiums équipés d’écrans flexibles sur toutes les facettes avec une sonorisation de 8000 watts sur chaque camion et aussi des drones civils pour assurer une meilleure visibilité des actions du président de la République. Notons qu’à ce lancement, le PAN avait à ses côtés plusieurs personnalités, dont Ahissi Agoki Jérôme, premier adjoint au maire de Treichville qui a félicité
l’équipe des spécialistes pour cette initiative.

L’Expression
Kra Bernard

Comments

comments

What Next?

Related Articles