01202021Headline:

Côte d’Ivoire:Un grand Malaise frise au sommet de l’Etat -Ce n’est plus un secret: Ce qui a tout gâté entre Bédié et Ouattara

Un malaise frise depuis quelques temps les relations entre le parti d’Henri Konan Bédié, le PDCI, et le parti du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, le RDR. Un malaise mal géré par les deux principaux leaders, et qui a empêché la création d’un groupe parlementaire RHDP.

Ce n’est plus un secret. Le PDCI et le RDR auront respectivement chacun son groupe parlementaire à l’Assemblée nationale. Bien que la plupart de leurs députés aient été élus sous la bannière RHDP, le consensus n’a pas pu se tenir entre ces deux grands partis membres du RHDP pour constituer un groupe parlementaire unique. Malgré les professions de bonne foi de la part du Président Alassane Ouattara et de son ainé Henri Konan Bédié d’aller vers la création d’un parti unifié, personne n’est encore véritablement prêt à perdre l’autonomie de son parti politique. Depuis son accession au pouvoir en mai 2011, Alassane Ouattara n’a pas encore officiellement démissionné de la tête du Rassemblement des républicains.

Le chef de l’Etat continue d’avoir encore une forte emprise sur les décisions du RDR. A défaut d’un congrès que les militants appellent de tous leurs vœux, le parti est dirigé depuis 6 ans par un secrétaire général intérimaire. Au PDCI, il n’est pas question de faire disparaître le parti créé par Félix Houphouet-Boigny. « Il appartient à tous ceux qui sont partis de revenir à la maison », murmure-t-on. Pour certains, le fait qu’Alassane Ouattara donne parfois l’impression de consulter Henri Konan Bédié avant la prise de certaines décisions concernant la nation, n’est que de la poudre aux yeux. Dans le fond, les deux hommes jouent au jeu du chat et de la souris. Gare à celui qui commettra le premier la faute. L’alternance de 2020 sera aussitôt froissée et jetée à la poubelle. En attendant, Maurice Kacou Guikahué peut aisément diriger le groupe parlementaire PDCI, et Amadou Soumahoro, celui du RDR. Le RHDP n’étant finalement qu’une coalition juste bonne pour les élections. On attend probablement les prochaines élections locales ou sénatoriales pour remettre l’alliance en marche.

David YALA

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles