01172022Headline:

Cameroun: deux militaires tués par des sécessionnistes dans le Sud-Ouest dans une crise anglophone

Une nouvelle attaquée attribuée aux sécessionnistes anglophones a causé la mort de deux militaires camerounais. L’attaque a eu lieu, jeudi, dans la région du Sud-Ouest du Cameroun.
Alors qu’ils rendaient dans l’arrondissement d’Ekondo Titi dans le Sud-Ouest, les militaires camerounais sont tombés dans une embuscade tendue par des séparatistes. L’information a été confirmée à la presse par le maire de Ekondo Titi, Kenneth Ene Nanji.

Les militaires attaqués relèvent du 22ème Bataillon d’infanterie motorisé (BIM), un corps d’élite de l’armée camerounaise, a indiqué la gendarmerie du Sud-Ouest. Des séparatistes anglophones ont revendiqué l’attaque à travers des vidéos mises en circulation sur les réseaux sociaux vendredi.

Le Sud-Ouest est, avec le Nord-Ouest, la partie anglophone du Cameroun qui veut faire sécession. Depuis la fin de l’année 2016, une rébellion violente sévit dans ces deux régions anglophones du Cameroun. Des affrontements violents opposent souvent forces de défense et de sécurité et groupes armés.

Le conflit a déjà provoqué la mort de plus de 3500 personnes. Par ailleurs des centaines de milliers de personnes ont été contraints de se déplacer.

Melv Le Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles