05182022Headline:

Gambie: les déplacés sénégalais ayant fui les violences au nord de Casamance ne sont toujours pas rentrés

Au Sénégal, le 12 mars dernier, l’armée sénégalaise lançait une opération spéciale contre le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) de Salif Sadio, au nord de cette région du Sénégal. Plus de 6 000 personnes avaient fui les localités autour de la frontière vers l’intérieur de la Gambie. Un mois et demi plus tard, le calme est de retour du côté gambien de la frontière, mais seuls quelques habitants sont rentrés dans leur village.

Avec notre correspondant à Banjul, Milan Berckmans

À bord d’un convoi bien rempli, le capitaine Malick Sanyang, de l’armée gambienne, reçoit un message radio… « Ces arbres brûlés que vous voyez, on vient de me dire que c’est là que la plupart des obus ont atterris. »

Une fois sorti du bus, le lieutenant Omar Bojang montre les traces des affrontements entre l’armée sénégalaise et le MFDC: « C’est l’un des cratères créés par les tirs d’artilleries et cela fait partie de la Gambie. »

Mais si certaines zones sont toujours classées en code rouge par l’armée, quelques habitants ont déjà décidé de revenir.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles