07022022Headline:

L’ANAPROCI et le SYNAPCI rassurent les producteurs de café-cacao de Divo sur la disponibilité de leur part du Fonds COVID-19

Une délégation de responsables de producteurs de café-cacao, conduite par le président du Syndicat national agricole pour le progrès en Côte d’Ivoire (SYNAPCI) et de celui de l’Association nationale des producteurs de café-cacao de Côte d’Ivoire (ANAPROCI), a échangé avec les producteurs de Divo, afin de rassurer ceux-ci sur la disponibilité de leur part du fonds Covid-19 et sur les raisons et les préparatifs de la journée d’hommage au président de la République.

« Tous ceux qui ont eu leurs RIB validés à partir des délégations (du Conseil du café-cacao) auront leur argent. Nous suivons tout le processus de près, soyez rassurés », a déclaré le président de l’ANAPROCI, Kanga Koffi. Il a précisé que le paiement sera fait entre le 25 et le 31 mai.

Selon M. Kanga, les fonds sont disponibles au Trésor public, mais la lenteur se situe dans la procédure pour les transférer dans les comptes bancaires et microfinances des sociétés coopératives. Il a noté que des solutions d’accélération ont été trouvées.

Les producteurs de Divo n’ont pas encore commencé à recevoir leur part du fonds, contrairement à un grand nombre de leurs pairs d’autres régions du pays, a-t-on signifié. Dans une déclaration en date du jeudi 5 mai 2022, le SYNAPCI et l’ANAPROCI ont rendu public les répartitions du Fonds Covid par région. Les producteurs de Divo doivent recevoir un appui de près de 748 300 000 FCFA.

Sur les 17 milliards de francs CFA que contient ce fonds COVID pour le secteur agricole, l’Etat a attribué 5 milliards de francs CFA aux sociétés agricoles exportatrices. Au niveau des producteurs de café-cacao, 3000 coopératives en règle sont bénéficiaires, à hauteur de deux millions FCFA par coopérative, soit un total de six milliards CFA. Pour les six milliards restants, deux à trois ont été réservés aux autres coopératives agricoles des autres filières, et deux à trois milliards aux producteurs individuels.

Selon le président de l’ANAPROCI, les dernières statistiques réalisées indiquent qu’il y a un million de producteurs de café-cacao en Côte d’Ivoire. M. Kanga a expliqué que l’objectif de la faîtière n’est donc pas de se contenter d’un soulagement, mais « d’obtenir du chef de l’Etat l’octroi d’un fonds durable de financement des sociétés coopératives et des producteurs de café-cacao ». Il a expliqué que c’est l’une des raisons qui motive la rencontre voulue par les producteurs avec le président Alassane Ouattara, le 04 juin 2022, à Yamoussoukro.

« Nous irons à Yamoussoukro pas pour des raisons politiques, mais pour aller dire merci au président de la République, pour le fonds Covid et pour son implication personnelle dans le règlement des problèmes de la filière (au plan national et international) et pour lui poser nos problèmes, et surtout demander un fonds durable de financement des sociétés coopératives et des producteurs de café-cacao », a précisé le président Kanga Koffi. Un appel à la mobilisation a été lancé.

Annoncé en 2020, le fonds COVID-19 a été mis en place par le gouvernement pour apporter un appui aux producteurs agricoles impactés par la pandémie de la COVID-19. Des syndicats de la filière café-cacao ont à deux reprises, en octobre 2021 et janvier 2022, lancé deux mots d’ordre de grève successifs, pour exiger du Conseil du café-cacao la distribution dudit fonds aux acteurs de la filière. Le DG du Conseil café-cacao a informé les syndicats, le 18 janvier 2022, que le gouvernement a décaissé 5,5 milliards FCFA pour eux.
a

Comments

comments

What Next?

Recent Articles