12082021Headline:

Soudan : nous avons les dernières nouvelles du Premier ministre

Sept personnes ont été tuées et 140 blessées par des tirs de l’armée soudanaise, lundi, à Khartoum, lors de manifestations massives dénonçant un coup d’État et l’arrestation de la quasi-totalité des dirigeants civils par le général Abdel Fattah al-Burhane. Le Conseil de sécurité de l’ONU tiendra, mardi après-midi, une réunion d’urgence à huis clos, apprend-on.

“Pas de retour en arrière possible”, scandent toujours, tôt mardi 26 octobre, les Soudanais dans la rue. Le général soudanais, Abdel Fattah al-Burhane, a dissous, la veille, les autorités du gouvernement de transition – dont la quasi-totalité des membres civils est déjà aux mains de l’armée. L’état d’urgence a été décrété alors que des tirs ont fait sept morts et 140 blessés parmi les milliers de manifestants pro-démocratie.

Le coup d’État, dénoncé par la communauté internationale, s’est déroulé en plusieurs étapes. Le Premier ministre Abdallah Hamdok, son épouse, nombre de ses ministres et tous les membres civils du Conseil de souveraineté – plus haute autorité de la transition – ont été arrêtés par des militaires. Selon le général Burhane, le Premier ministre est actuellement retenu à son domicile et est “en bonne santé”.

“Le Premier ministre est chez moi”, a indiqué le chef de l’armée. “Oui, on a arrêté des ministres et des politiciens, mais pas tous”, a encore lancé le général dans une longue conférence de presse où il a justifié l’ensemble de son action. Abdallah Hamdok, ancien économiste de l’ONU, est “en bonne santé” et “rentrera chez lui quand la crise sera finie”.

Sapel

Comments

comments

What Next?

Related Articles