06192021Headline:

Tchad: nouvelles manifestations contre la junte militaire, la police déployée à N’Djamena

Une manifestation contre la junte militaire au pouvoir a été dispersée ce samedi à coup de gaz lacrymogène à N’ Djamena , capitale tchadienne .

La junte au pouvoir au Tchad depuis la mort du président Idriss Déby Itno avait interdit cette manifestation initiée par la coalition Wakit Tama, un collectif de partis d’opposition et d’associations de la société civile.

Déployée à N’Djamena , la police a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser une tentative de rassemblement sur la place First Africa.

Selon les médias , un petit groupe de manifestants a brûlé des drapeaux français, dans le 5e arrondissement, dans le nord de la capitale.

Après la mort du Président Déby et la prise du pouvoir de son fils , la France a été accusée par une partie de l’opposition de soutenir le nouveau pouvoir depuis que le président Emmanuel Macron est venu à N’Djamena rencontrer les nouvelles autorités à l’occasion des funérailles .

La coalition Wakit Tama continue de dénoncer le « coup d’État institutionnel » et ce malgré la composition d’un nouveau gouvernement dont la majorité des membres sont des ex- ministres du Président Déby reconduits à leurs postes, mais qui compte également des membres de l’opposition.

Le 27 avril, six personnes ont été tuées à N’Djamena et dans le sud du Tchad, selon les autorités, neuf selon une ONG locale, au cours de manifestations, interdites par les autorités, à l’appel de l’opposition et de la société civile.

Comments

comments

What Next?

Related Articles