07012022Headline:

Bénin: Patrice Talon au pied de la géante statue de l’Amazone

Ce mercredi 25 mai 2022, le président Patrice Talon a effectué une courte visite sur le chantier de l’Esplanade des Amazone. « Une occasion pour le Chef de l’État de faire quelques observations en ce qui concerne les travaux de finition ».

Erigé en plein cœur de la ville, entre le Palais des Congrès et le Port Autonome de Cotonou, la statue de l’Amazone a occupé les esprits des béninois ces dernières semaines. Ce mercredi 25 mai 2022, le président Patrice Talon a effectué une courte visite sur le chantier pour constater l’évolution des derniers travaux de finition. « Une occasion pour le Chef de l’État de faire quelques observations en ce qui concerne les travaux de finition » peut-on lire sur la page Facebook du gouvernement.

La géante statue de « l’Amazone », haut de 30 mètres, est un monument décidé, mercredi 03 novembre 2021, en conseil des ministres par le gouvernement dans sa dynamique de transformation de la physionomie de la ville de Cotonou. En effet, dans le souci de booster le développement de la ville de Cotonou, le gouvernement a initié des projets et programmes d’investissements dans le périmètre de la zone portuaire. Ces projets consistent au réaménagement du boulevard de la Marina prenant en compte le tronçon carrefour Libercom/entrée actuelle du port de Cotonou et la réalisation d’un programme global d’aménagement urbain et paysager à réaliser le long de ce boulevard.

Les Amazones constituaient un groupe armé, composée uniquement de femmes. Le roi Aho Houégbadja serait l’initiateur de régiment militaire spécial, mais d’autres écrits attribuent la création du groupe des Amazones à la reine Tassi Hangbè, qui avait dirigé le royaume de 1708 à 1711.

« De par cette dimension, de par son positionnement, en face de la présidence de la République, c’est une statue qui appelle à symboliser le peuple des amazones, une statue qui est appelée à marquer la ville. Une ville a besoin de repères et les deux participent au récit national et moi je voudrais qu’on lui donne le nom que dans le royaume du Dahomey on lui donnait. Il y a le nom, il y aura la stèle qui va raconter ce à quoi cette statue est destinée. Cela nous amène à apprendre l’épopée des amazones et enfin la place de la femme ». a déclaré à BBC l’ancien ministre Luc Gnacadja.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles