09242021Headline:

Malaisie : 1000 machines de minage de Bitcoin passés au rouleau compresseur par la police

Dans le cadre de leurs mesures de répression contre les cryptomonnaies, les autorités s’attaquent de plus en plus au processus de minage, une activité qui fait intervenir des plateformes assez voraces en énergie électrique. En Malaisie, l’Etat a opté pour les gros moyens.

En Malaisie, les autorités n’ont pas fait dans la dentelle pour punir des mineurs accusés d’avoir siphonné de l’électricité d’une valeur de 2 millions $ et entrainé l’incendie de trois maisons dans la ville de Miri. En plus d’amendes et des peines de prison allant jusqu’à 8 mois, la police a détruit leurs machines de minage avec un gros rouleau compresseur.

Selon les détails rapportés par plusieurs médias, dont le quotidien local Dayak Daily, c’est dans l’Etat de Sarawak qu’ont été écrasés au total 1069 appareils saisis lors d’une opération conjointe entre la police locale et la société publique en charge de l’électricité Sarawak Energy Berhad entre février et avril. La valeur des machines est estimée à 5,3 millions de ringgits malaisiens, soit environ 1,25 million $.

En choisissant de détruire les machines de manière aussi spectaculaire, l’Etat malaisien veut probablement envoyer un message fort aux autres mineurs de Bitcoin sur son territoire. Ces dernières semaines, les problèmes énergétiques deviennent courants dans les régions où le Bitcoin est miné. Rappelons en effet les exemples de la Chine où la répression contre cette activité continue, ou de l’Iran où le gouvernement a suspendu depuis mai dernier, et ce pour 4 mois, le minage accusé de surcharger le réseau électrique.

Si les grands besoins énergétiques du minage des cryptomonnaies ou encore leur impact sur l’environnement étaient connus depuis longtemps, ce n’est que récemment que les Etats ont véritablement intensifié la répression. Cela coïncide avec la multiplication des projets de monnaies numériques de banque centrale, présentés comme « meilleurs », « moins nuisibles à l’environnement » et « plus sûrs ».

Pour rappel, le Bitcoin a chuté, depuis son record historique de 65 000 $ de mi-avril, se négociant actuellement à environ 30 000 dollars.

Louis-Nino Kansoun

Comments

comments

What Next?

Recent Articles