12092021Headline:

Répression contre les cryptomonnaies : “le commerce spéculatif des monnaies virtuelles met en péril l’ordre économique et financier” ( communiqué)

En avril dernier, le prix du Bitcoin établissait un record historique à 64 829 dollars. Depuis, la donne a bien changé avec la vague de répressions, dont font l’objet les cryptomonnaies dans le monde.

Les autorités chinoises passent à la vitesse supérieure dans leur répression des cryptomonnaies. La Banque centrale chinoise a annoncé en début de semaine avoir convoqué certaines banques et sociétés de paiement, dont China Construction Bank et Alipay, pour leur demander de sévir davantage contre le commerce des cryptomonnaies.

L’institution leur a demandé de lancer des contrôles approfondis sur les comptes des clients afin d’identifier les personnes impliquées dans des transactions en cryptomonnaies, et de couper rapidement leurs canaux de paiement. Dans la foulée, Alipay s’est exécuté en indiquant qu’il va « continuer à mener des investigations complètes et s’attaquer à toutes les transactions de monnaies virtuelles ».

« Le commerce spéculatif des monnaies virtuelles met en péril l’ordre économique et financier, engendre des risques d’activités criminelles telles que les transferts d’actifs illégaux et le blanchiment d’argent, et met en danger la richesse des gens », a déclaré la Banque centrale de Chine dans un communiqué.

Le cours du Bitcoin encore plus volatile

Cette sortie des autorités chinoises est intervenue juste après la décision de Pékin de couper l’électricité des sociétés qui minent du Bitcoin dans le Sichuan. Elle confirme une tendance de répressions plus sévère commencée en mai et qui a vu l’empire du Milieu interdire le minage des cryptomonnaies et ordonner aux banques de ne plus faciliter les transactions en cryptos.

Mardi, le prix du Bitcoin a chuté de 12% et est passé en dessous de la barre des 30 000 dollars (28 824 dollars), une première depuis janvier. S’il est ensuite remonté à 34 000 dollars, le climat hostile que traversent la reine des cryptomonnaies et ses pairs fait des milliers de victimes. Selon Les Echos, 260 000 traders ont vu leurs comptes clôturés durant la séance chahutée de mardi parce qu’ils ont enregistré des pertes trop importantes.

Louis-Nino Kansoun

Comments

comments

What Next?

Recent Articles