08142022Headline:

YOPOUGON : UN ANCIEN COMMISSAIRE DE POLICE RETROUVÉ MORT DANS UN HÔTEL.

Selon sa compagne, le drame est survenu pendant des rapports intimes. Un commissaire divisionnaire de Police à la retraite a été retrouvé mort dans un hôtel dans la commune de Yopougon. Un usage excessif d’aphrodisiaque ?

Il voulait juste passer du bon temps avec son amante sans savoir qu’il avait rendez-vous avec la mort. Le commissaire divisionnaire de police, N.K.M, ancien préfet de police de la ville de Bouaké, est décédé dans un hôtel dans le quartier de Mossikro à Yopougon. C’est le commissariat du 28e arrondissement qui a été informé par la gérante de l’établissement aux alentours de 23h10, heure de constatation du décès, par des témoins sur place.

Selon les informations, l’ex-préfet de police qui séjournait dans la chambre N° 311, était en compagnie d’une femme âgée de 39 ans. Cette dernière raconte aux policiers qu’aux environs de 20 heures, le défunt qui est son copain de longue date et elle se sont rendus à l’hôtel pour une heure de passe. Pendant des rapports intimes, l’ancien membre des forces de l’ordre a poussé un soupir avant de s’effondrer sur le dos, inerte.

Paniquée, elle a alerté le personnel de l’hôtel qui, à son tour, a prévenu les autorités compétentes. Sur place, les policiers retrouvent aux côtés de la victime une plaquette de comprimés « Vegera » (forme bon marché de viagra) et un paquet de cigarettes. La gérante et l’amante du défunt ont été conduites au commissariat. Une enquête a été ouverte pour mieux élucider l’affaire.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles