04142021Headline:

Côte d’Ivoire : les investisseurs opérant sur le marché financier





Les investisseurs opérant sur le marché financier de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA) ont fortement soumissionné à l’émission aux enchères de bons du Trésor assimilables à 28 jours (BAT) appelés Bons Social Covid-19 avec un taux de couverture du montant mis aux enchères de 563,33%, a annoncé l’agence UMOA-Titres, organisant l’opération.

Alors que l’État de Côte d’Ivoire, par l’intermédiaire de son Trésor public, n’a demandé que 110 milliards de FCFA, l’Agence UMOA-Titres a inscrit à la fin de l’opération d’enchères 619,660 milliards de FCFA en enchères globales. Les montants les plus importants proviennent de la Côte d’Ivoire (209 milliards), du Burkina (105 milliards) et du Mali (105 milliards).

Mais, pour des raisons de coût, l’émetteur n’a retenu que le montant mis en adjudication et a rejeté les 509,660 milliards de FCFA restants, soit un taux d’absorption de 17,75%. Les plus gros montants retenus proviennent du Mali (45 milliards), de la Côte d’Ivoire (28 milliards) et du Togo (27 milliards).

Le rendement moyen pondéré était de 2,07%. Quant au taux moyen pondéré, il s’établit à 2,06% contre 2,14% pour le taux marginal. Cette émission de Chèques COVID-19 permet aux autorités ivoiriennes de mobiliser l’épargne des personnes physiques et morales afin de couvrir les déficits de trésorerie créés par la lutte contre la pandémie et ses conséquences.

L’émetteur s’est engagé à rembourser le capital le premier jour ouvrable suivant la date d’échéance fixée au 4 janvier 2021. Quant aux intérêts, ils sont payables d’avance et déduits de la valeur nominale des warrants sur la base d’un taux diminué supérieur ou égal à 3%.

Avec FinancialAfrik

Comments

comments

What Next?

Recent Articles