09242021Headline:

Bouaflé-Yamoussoukro : un camion remorque percuté par un car de transport, voici le bilan

Mauvais stationnement ou stationnement en pleine nuit sans panneau de signalisation. Voici la cause de l’accident du car de la compagnie AVS, à Bouaflé, dans la nuit du lundi 28 Juin 2021. A bord du car des festivaliers de retour de Duékoué.

L’évangéliste Roland Ipodoue, l’une des victimes raconte les circonstances de la mésaventure des 23 festivaliers d’Akinhindy Festival : << Ce Lundi 28 Juin 2021, le car AVS mis à la disposition d’Akinhindy Festival, a quitté Duékoué aux environs de 20 heures avec les membres au nombre de vingt trois pour la destination Abidjan. Vers 23 heures 15 minutes, parvenu au niveau du village ALLEKRAN situé entre Bouaflé et Yamoussoukro, un gros camion remorque, en panne, était stationné en pleine chaussée.

Mais, le chauffeur de la remorque stationné dans le noir n’a pas pris le soin de mettre un panneau de signalisation, ni même de couper des feuilles et les exposer au moins à 100 mètres pour dire ” ATTENTION PANNE DE CAMION ‘. Le chauffeur de notre car, n’ayant pas vite perçu ce gros camion remorque, l’a violemment percuté>>.

Le premier bilan de cet accident causé visiblement par l’irresponsabilité du conducteur de la remorque est de 24 personnes dont 23 d’Akinhindy Festival. Malheureusement sur les 23 membres d’Akinhindy Festival, monsieur Ipodoue nous apprend que 06 présentent des blessures graves et 5 autres légèrement blessés. Quant aux autres passagers, ils sont sous le choc mais ne semblent pas, pour l’heure, ressentir des maux.

Tous ont passé la nuit à l’hôpital général de Bouaflé pour y recevoir des soins.

Yako aux festivaliers à qui nous souhaitons de prompt rétablissement.

Pour finir, il convient de rappeler qu’Akinhindy Festival a débuté le jeudi 24 juin 2021. Avec l’arrivée des festivaliers, la cérémonie d’ouverture et le festival des glaes, le festival AKINHINDY est rentré dans son ultime phase avec la cérémonie de clôture ce dimanche 27 juin.

Une cérémonie de clôture qui a été marquée par le discours du Préfet de Région IBRAHIM CISSE qui a marqué sa satisfaction le samedi à Niambly, le village culturel. << Grâce à Akinhindy Festival, j’ai pu véritablement apprécier les valeurs culturelles et ancestrales de ce peuple. Je suis le doyen des Préfets de Région du District des Montagnes et je pense que les autres viendront s’abreuver à ma source a t-il le Préfet lors de la visite des enclos sacrés.

Une occasion pour les responsables du Festival de faire la promesse de construire des enclos dignes comme à Bangolo en 2018-2019, souligne Lebon Charles Deboya, promoteur culturel.

En Dieu, il faut croire

Paul Konan

Comments

comments

What Next?

Related Articles