05262022Headline:

Des gérants de restaurants russes font face à des menaces depuis le début de la guerre Ukraine

Une conséquence inattendue commence à émerger depuis l’invasion de la Russie en Ukraine. Les témoignages de gérants de restaurants russes évoquant une baisse de fréquentation, des mauvaises notations et même des menaces se multiplient.

Une restauratrice russe basée à Paris a expliqué au Huffington Post qu’elle recevait des mauvais avis sur Google : «des notes à 1 étoile». Certains internautes vont même jusqu’à ajouter des photos des bombardements de villes ukrainiennes, de rues pleines de débris, des villes recouvertes par une épaisse fumée.

Elle a constaté également une baisse de fréquentation liée au début de cette guerre.

Les restaurateurs font même face à des courriers hostiles voire menaçants. Le Roi Alexandre et la Volga, deux établissements situés dans le 3e arrondissement, ont reçu une lettre anonyme les invitant à quitter la France dans les plus brefs délais, d’après les informations du Progrès.

A Lille, le Baba Yaga a reçu un courrier du même ordre qui intimait aux gérantes de quitter le territoire français «dans les plus brefs délais». «Votre présence n’est absolument plus souhaitée en France, Vladimir vous expliquera pourquoi», peut-on lire dans la lettre, partagée sur Facebook par les propriétaires. Un post qui a provoqué une vague de soutien sur le réseau social.

Dans ce même contexte, La Maison de la Poutine, publiait jeudi un communiqué sur Twitter, expliquant être la cible d’insultes et de menaces, par des personnes ignorant visiblement que la poutine est un plat québécois. «Il nous semble nécessaire de rappeler que La Maison de la Poutine n’est pas liée au régime russe et à son dirigeant», souligne le restaurant, apportant au passage son soutien au peuple ukrainien.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles