06132021Headline:

CPI/ Dossier ivoirien: le procureur devrait relancer l’enquête dès sa prise de fonction prochaine

Élu le 12 février dernier, le nouveau procureur de la Cour pénale internationale, le Britannique Karim Khan succédera le 16 juin prochain à la Gambienne Fatou Bom Nyang épouse Bensouda. Mais en attendant la passation de charge entre ces deux personnalités du monde judiciaire, les tractations vont bon train autour de quatre dossiers majeurs : les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis en Afghanistan, les crimes de guerre en Palestine, les crimes de guerre au Soudan et les crimes contre l’humanité commis en Côte d’Ivoire en 2011, lors de la crise post-électorale.

L'avocat britannique Karim Khan nommé procureur du tribunal des crimes de  guerre - Nouvelles Du Monde

Relativement au dossier ivoirien, le nouveau procureur de la CPI, Karim Khan devrait rapidement, selon les informations en notre possession, relancer l’enquête dès sa prise de fonction, étant donné que le président Laurent Gbagbo et le ministre Charles Blé Goude soupçonnés de crimes contre l’humanité et transférés pour ce faire à la prison de La Haye, ont été jugés et acquittés définitivement le 31 mars dernier par la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale.

De bonnes sources, les autorités judiciaires de la CPI entendent ainsi redorer le blason de cette justice internationale qui, on le sait, s’est embourbée jjusqu’au cou dans le dossier ivoirien. Toujours selon nos sources, le nouveau procureur de la CPI entend surtout réconcilier les africains avec cette Cour que d’aucuns présentent à tort ou à raison comme un tribunal dont les actes ou décisions sont dirigés contre les intérêts de l’Afrique. Rectifier le tir dans le dossier des 3000 morts en Côte d’Ivoire aurait donc l’avantage de renouer avec la confiance perdue.

Cette option est d’autant plus dans sa phase d’exécution que des enquêteurs de la Cour pénale internationale ont récemment séjourné sur les bords de la lagune Ebrié. Et selon des informations en notre possession, certains chefs de guerre du camp Ouattara auraient été auditionnés dans le cadre de la relance du dossier ivoirien à la CPI. Une première phase du procès s’est refermée avec l’acquittement définitif de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goude. Une autre phase va bientôt s’ouvrir. Il faut bien retrouver les auteurs des 3000 morts en Côte d’Ivoire.

P. L

Comments

comments

What Next?

Related Articles