08092022Headline:

“L’Iran est devenu le principal rival d’Israël dans le domaine de la cybersécurité” (chef de la direction nationale de la cybersécurité)

“Quiconque tentera une cyberattaque contre Israël en paiera le prix”, a affirmé N. Bennett

Le Premier ministre sortant Naftali Bennett a averti mardi que quiconque tenterait une cyberattaque contre Israël “en paierait le prix”.

“Tout comme il y a la dissuasion nucléaire, il y a la cyberdissuasion. Si quelqu’un nous attaque dans ce domaine, nous riposterons”, a déclaré Naftali Bennett, qui s’exprimait à l’occasion de la Cyber ​​Week de l’Université de Tel-Aviv. 

Ces commentaires interviennent au lendemain d’une cyberattaque d’envergure ayant paralysé momentanément l’industrie sidérurgique iranienne, survenue quelques jours après le piratage des systèmes d’alerte précoce en Israël, qui a entraîné le déclenchement inopiné des alarmes à Jérusalem et Eilat.

Un groupe anonyme de hackers a revendiqué l’attaque sur les réseaux sociaux, affirmant qu’il avait ciblé les trois plus grandes entreprises sidérurgiques iraniennes en réponse à “l’agression de la République islamique”.

Le groupe, se faisant appeler “Gonjeshke Darande”, a partagé des images présumées de l’usine de Khuzestan Steel Co., montrant le dysfonctionnement d’une machinerie lourde sur une chaîne de production de barres d’acier qui a provoqué un important incendie. 

Des correspondants militaires israéliens généralement bien informés, ont laissé entendre qu’Israël était directement responsable de la cyberattaque de lundi en Iran, menée en représailles au piratage présumé des systèmes d’alerte israéliens. 

Lors du même événement de la Cyber Week, Gaby Portnoy, chef de la direction nationale israélienne de la cybersécurité (INCD), a affirmé que l’Iran était devenu le principal rival d’Israël dans le domaine de la cybersécurité avec le Hezbollah et le Hamas.

“Nous les avons à l’œil et nous savons comment ils opèrent”, a affirmé Gaby Portnoy.  

Le chef de la direction nationale israélienne de la cybersécurité a indiqué qu’Israël était en train de construire un “cyber dôme de fer” destiné à élever le niveau de la cybersécurité, en utilisant de nouveaux mécanismes et des cyberparamètres qui “réduiront les attaques, fourniront de nouvelles mégadonnées, ainsi qu’une approche globale de l’IA pour synchroniser la détection nationale en temps réel”.

“Nous sommes en train de passer rapidement de la résilience à la défense proactive, en traquant les cyber-attaquants dans leurs refuges numériques”, a souligné Gaby Portnoy, plaidant pour la mise en place de protocoles de cybersécurité pour les infrastructures, l’ensemble du secteur privé et les chaînes d’approvisionnement. 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles