04172021Headline:

Côte d’Ivoire : Note relative à la suspicion d’événements thromboemboliques dus au vaccin astrazeneca au Danemark

En date du 11 mars 2021, l’Agence Européenne a été informée que l’Autorité sanitaire danoise a interrompu par précaution sa campagne de vaccination par le vaccin AstraZeneca. Cette décision des autorités danoises fait suite à la survenue de caillots de sang chez des personnes vaccinées dont un cas de décès.
L’Agence Européenne du Médicament, qui a autorisé l’utilisation de ce vaccin en Europe, à travers son comité de sécurité des médicaments, indique qu’il n’y a aucun lien entre la vaccination et cette manifestation de coagulation du sang.
En l’état actuel des données, l’Agence Européenne confirme que les avantages du vaccin l’emportent sur les risques, le nombre d’évènements thromboemboliques chez les personnes vaccinées n’étant pas supérieur à celui observé dans la population générale.
Ce phénomène de coagulation ne fait pas partie des effets secondaires potentiels connus du vaccin.
Seulement 30 cas pour 5 millions de personnes vaccinées ont été relevés (moins de 1 cas pour 100 000).
Le vaccin utilisé en Côte d’Ivoire ne provient pas de la même usine de fabrication que le vaccin utilisé dans les pays européens concernés.
D’autres pays européens utilisant ce vaccin, notamment la France et la Grande Bretagne qui ont vacciné plusieurs millions de personnes, n’ont pas relevé de telles manifestations.
En conclusion, en dehors de toute alerte de l’OMS et des Autorités de Régulation fortes (Agence Européenne, les autorités sanitaires indiennes), la campagne de vaccination en Côte d’Ivoire peut se poursuivre en toute sécurité.
Des mesures de surveillance (pharmacovigilance) actives sont mises en œuvre par le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique pour détecter toute éventualité de survenue d’effets secondaires.

MSHP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles