05172021Headline:

Côte d’Ivoire: Korhogo, décès accidentel de l’adjudant Tanoh Kumassi Albert ex-garde du corps présidentielle

C’est la consternation en ce moment au sein de la grande famille des ex membres de la sécurité présidentielle sous la gouvernance du président Laurent Gbagbo. Et pour cause : l’adjudant Tanoh Kumassi Albert, l’un des gardes du corps de l’ancien chef d’État ivoirien muté à Korhogo après la crise postélectorale d’avril 2011, est mort de façon tragique dans un accident de la circulation impliquant deux véhicules de type 4×4 et deux motocyclettes.

Laurent Gbagbo : un proche du président frappé par un terrible malheur -  L-FRII

C’était le 2 avril dernier aux environs de 20h devant le maquis dénommé “KYLL” situé au Pk 05 sur la voie Karakoro-Korhogo. Alors qu’il rentrait chez lui à la maison après une dure journée de travail marquée par la visite à Korhogo du premier ministre Jérôme Patrick Achi, à l’occasion des funérailles traditionnelles d’Amadou Gon Coulibaly, l’ancien membre de la garde rapprochée du président Laurent Gbagbo a été mortellement fauché par le nommé Silué Dokaha Dramane, au volant d’une Mitsubishi de type 4 x 4 L200 immatriculée 2619 GX 01.

Ainsi, comme une traînée de poudre, la mauvaise nouvelle du décès accidentel de l’adjudant Tanoh Kumassi Albert a fait le tour des brigades de la ville de Korhogo et alentours avant d’atteindre les camps d’Agban et de Koumassi, à Abidjan. Deux autres blessés au cours de l’accident ont été évacués au Chr de Korhogo. Une enquête a été immédiatement ouverte pour déterminer les circonstances de la mort du gendarme.


Mais les premières informations en notre possession indiquent que le chauffeur du véhicule en cause était dans un état d’ébriété. Rappelons que le défunt adjudant de gendarmerie venait d’être muté à Dikodougou après avoir servi quelques années durant la brigade de Korhogo. Une véritable perte pour la gendarmerie nationale.

Perle Lola

Comments

comments

What Next?

Related Articles