06232021Headline:

Côte d’Ivoire: l’éléphant Hamed trouble la quiétude des populations dans le département de Dabakala

Vraisemblablement, l’éléphant Hamed de Guitry, transféré depuis le 11 Septembre 2020, au N’zi River Lodge, préfère s’attirer des ennuis sur de lointaines terres que les paisibles aires du parc N’zi River.

Un communiqué signé ce 07 Juin 2021, par Monsieur Didier Lohoury GBOGOU du cabinet du Ministre des Eaux et Forêts de Côte d’Ivoire, révèle que l’éléphant Hamed est de plus en plus présent dans le département de Dabakala. Mais cela est non sans conséquences. En effet, la présence très remarquée du pachyderme met à mal la quiétude des populations de ces localités où il foule le sol.

Pour la petite histoire, suite aux nombreux dégâts faits dans le département de Divo et plus particulièrement dans la localité de Guitry, Hamed a été transféré de Guitry au N’Zi River Lodge le 11 septembre 2020.

Comme si l’espace de N’zi River Lodge était peu pour son épanouissement, Hamed effectue, selon le communiqué, depuis quelques semaines, des déplacements dans le département de Dabakala, précisément dans la Sous-Préfecture de Satama-Sokoura. Là, le pachyderme ne cesse de mal s’illustrer en commettant fréquemment des dégâts sur les cultures, les greniers et les engins motorisés. Pire, une personne s’est blessée dans sa fuite lorsqu’elle a, par hasard, rencontré Hamed.

Face aux dérives d’Hamed, le Ministère des Eaux et Forêts et les responsables du N’Zi River Lodge, avec l’appui des autorités préfectorales s’attellent à la résolution définitive de cette situation en aménageant un espace approprié à Hamed au sein du N’Zi River Lodge, souligne le communiqué du cabinet du ministre Richard Donwahi.

Aussi, le Préfet de Dabakala a pris un Arrêté portant temporairement fermeture de la voie reliant les villages de Balanzié et de Gbaméledougou, à la circulation des véhicules à moteur. Ce, afin d’éviter aux populations des rencontres accidentelles avec Hamed.

Pour finir, le Ministère des Eaux et Forêts demande aux populations de garder leur calme et les invite à suivre à la lettre les instructions du Préfet et les recommandations des agents des Eaux et Forêts.

En Dieu il faut croire

Paul Konan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles