06162021Headline:

Worodougou: coutumes, les agents sociaux interceptent le mariage forcé d’une fillette de 13ans

Malgré les appels et les actions contre le mariage précoce en Côte d’Ivoire, le phénomène peine à disparaître. Certaines régions arguant respectées les us et coutumes continuent de le pratiquer. C’est le cas dans le nord du pays.

Une élève de 13 ans, en classe de CM2 à Kani, localité du nord-ouest (Worodougou) aura eu son salut grâce à la promptitude des agents du centre social informés à temps de sa situation.

Son père justifiant d’être à court de moyens financiers pour s’occuper d’elle, a forcé cette dernière à épouser un homme âgé d’environ 60 ans et déjà marié à quatre femmes. Après maintes tractations avec le père de la jeune fille et le prétendant, les agents sociaux ont pu les convaincre de surseoir à cette union.

Pour rappel, le tribunal de Bouaké avait condamné en 2014 à un an de prison ferme un père coupable d’avoir marié sa fille de 11 ans, au terme du premier procès du genre dans un pays où les mariages précoces sont pourtant fréquents. Le procès avait d’ailleurs suscité des débats à l’époque. La loi ivoirienne fixe le mariage légal à l’âge de 18 ans.

Koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles