06152021Headline:

La Ligue des champions à Porto hier, Chelsea l’emporte face à Manchester City

La finale 100% anglaise de la Ligue des champions, jouée à Porto samedi 29 mai, a vu Chelsea l’emporter face à Manchester City (1-0) au stade du Dragon. L’Allemand Kai Havertz a inscrit le but victorieux des Blues, qui soulèvent la Coupe aux grandes oreilles pour la seconde fois de leur histoire. Les Cityzens de Guardiola, trop timorés, voient leur rêve s’envoler.
La malédiction se poursuit. Comme Paris, Arsenal ou encore Chelsea en son temps, Manchester City n’a pas réussi à s’imposer par la première finale de Ligue des champions de son histoire. Les champions d’Angleterre voulaient plus que tout l’emporter samedi et imiter le Borussia Dortmund de 1997 (vainqueur de la Juventus 3-1 pour sa première finale de C1). Le sort, le match et Chelsea en ont décidé autrement.

Havertz coule City
Pour cette finale délocalisée au Portugal, les tribunes du stade du Dragon de Porto étaient un peu garnies. Malgré la pandémie de Covid-19, les instances ont autorisé la présence de 14 000 spectateurs britanniques, dépistés ou vaccinés. Un grand match avec des supporters pour mettre de l’ambiance, cela faisait plus d’un an que l’on n’avait plus vu ça en Ligue des champions.
Champion d’Angleterre et vainqueur de la League Cup, Manchester City avait l’occasion de réaliser le triplé. Pep Guardiola a aligné d’entrée son meilleur onze, avec bien sûr son capitaine et maître à jouer Kevin De Bruyne à la baguette. Mais c’est Chelsea qui est le mieux entré dans cette finale.

Timo Werner a eu les premières opportunités, annihilées par sa maladresse (10e, 14e). Son compatriote allemand, Antonio Rüdiger, ne s’est pas manqué dans son intervention in extremis dans les pieds du prodige Phil Foden (27e). Et juste avant la pause, le troisième international allemand des Blues, Kai Havertz, a fait chavirer ses supporters : après une délicieuse passe de Mason Mount, le milieu offensif s’en est allé dribbler Ederson et marquer dans la cage vide (42e). Le gaucher de 21 ans a bien choisi son jour pour inscrire son premier but en Ligue des champions, pour le plus grand plaisir de Thomas Tuchel, le coach… allemand de Chelsea.
Chelsea voit double, les Skyblues privés de consécration
Dos au mur, Manchester City a poursuivi avec son schéma habituel après la pause, avec la possession de balle et une circulation constante, telle une équipe de handball. Mais la recette qui a marché en Angleterre n’a pas eu le même effet face à un Chelsea bien organisé. La sortie de De Bruyne, groggy après un choc (60e), n’a pas arrangé les plans de Guardiola.
Après Gabriel Jesus et Fernandinho, l’entraîneur des Skyblues a joué son va-tout en lançant Sergio Agüero (75e), le meilleur buteur de l’histoire du club, pour sa dernière apparition sous ce maillot avant de s’en aller. Mais rien à faire, les Blues ont plié dans leur moitié de terrain sans rompre. L’ultime tentative signée Riyad Mahrez n’a pas accroché le cadre (90+6e).

Chelsea ajoute une deuxième Ligue des champions à son palmarès, après celle de 2012. Pour Thomas Tuchel, battu en août dernier avec le PSG par le Bayern Munich en finale de la précédente édition, puis débarqué par le club parisien fin 2020, ce sacre est sans doute savoureux. Manchester City, malgré les investissements colossaux de son propriétaire d’Abou Dhabi depuis 2008, repart triste, frustré et bredouille. La Ligue des champions est un Graal décidément bien difficile à obtenir.

actualiteivoire.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles