12082021Headline:

Sport : Assan Ceesay 27 ans et meilleur attaquant de l’histoire de la Gambie

La Gambie, qui participera à sa toute première CAN en janvier, peut compter sur une révélation : son attaquant Assan Ceesay. Le buteur du FC Zurich, auteur d’un quadruplé dans le championnat suisse le 3 octobre, a marqué trois buts en deux matchs avec la sélection gambienne cette semaine, avant d’être de nouveau décisif avec son club ce samedi.

Toujours ce redoutable pied gauche. Toujours ce désarmant sourire. Face à Sion le 3 octobre, Assan Ceesay rayonne. Il inscrit ce jour-là un quadruplé, et ajoute même une passe décisive à sa prestation (6-2). Encore sur son nuage, le buteur enchaîne ensuite avec la sélection gambienne : il inscrit tous les buts des siens lors des deux matchs amicaux organisés cette semaine (défaite 2-1 face à la Sierra Leone, victoire 2-0 contre le Soudan du Sud).

Le charme opère, surtout sur son sélectionneur Tom Saintfiet : « Assan Ceesay, c’est le meilleur attaquant de l’histoire de la Gambie ! », s’enflamme l’entraîneur belge. « C’est lui qui a inscrit le but le plus important, celui de la qualification pour la CAN en mars dernier contre l’Angola. Quand tu le mets en confiance, il la rend à l’équipe. Il est très apprécié par les joueurs. Dans les 50 années passées, on n’a jamais eu un tel joueur. Il peut être très fier de ça ».

Une pépite gambienne formée au Sénégal
Une fierté qui vient gommer des années de galère dans sa jeunesse gambienne, mais aussi lors de ses premières saisons en Europe.

À 27 ans, Assan Ceesay s’épanouit enfin. « Je vis pour des moments comme ça ! Enfin la roue tourne pour moi, apprécie le natif de Banjul. Des instants comme ça, on ne sait jamais combien de temps cela va durer. Il faut savourer. J’ai commencé le foot tout petit en Gambie. En Afrique on apprend toujours le football dans la rue. Nous avons des talents naturels, et après nous allons dans des académies, pour profiter de bons équipements. Moi j’ai été à Casa Sports au Sénégal. C’était super, ça m’a tellement aidé à devenir un bon joueur ».

Il quitte le Sénégal et l’Afrique de l’Ouest pour la Suisse, à 22 ans : « j’ai beaucoup appris, et je suis fier d’avoir porté les couleurs de ce grand club de Casa Sports, avant de partir en Suisse, à Lugano. Partout où je suis passé, j’ai appris. Au Sénégal, en Suisse… J’apprends encore d’ailleurs. Dans ce pays, c’est très différent de la Gambie et du Sénégal. J’aime la vie ici, tout le monde suit sa voie, sans se préoccuper des autres. C’est un pays paisible et je m’y sens très bien ».

Des prêts en deuxième division avant l’éclosion
Le calme suisse lui convient bien lorsqu’il débarque en 2016. Mais il peine à s’imposer, que ce soit à Lugano ou à Zurich. Ceesay est même prêté, en deuxième division suisse et allemande.
Pourtant, il est désormais le deuxième meilleur buteur du championnat avec les Zurichois. Une éclosion que personne n’avait vu venir, pas même Simon Duplain, rédacteur du compte Twitter Foot Suisse : « Assan Ceesay est métamorphosé, se réjouit l’observateur helvète. À l’image de Zurich qui restait sur des saisons difficiles, il a vraiment franchi un cap. On voit apparaître un Ceesay beaucoup plus incisif ! En tant que suiveur du championnat suisse, ça m’a vraiment surpris. Il cumule déjà 8 buts et 4 passes décisives en 10 matchs cette saison. Il a donc déjà battu son record personnel en Super League, alors que seulement le tiers du championnat a été joué ».

Confirmer à la CAN
Performant en club et en sélection, Assan Ceesay n’a plus qu’une idée en tête : briller en janvier à la prochaine Coupe d’Afrique des nations, pour le baptême du feu des Scorpions.

« La Coupe d’Afrique, notre première CAN, ça va être un moment spécial pour le pays et nos joueurs. Je suis impatient de débuter cette aventure. Je veux y aller, je me battre pour la Gambie. C’est très excitant et notre moral est au top. On veut que les gens se disent “la Gambie a fait une super CAN”. On ne peut pas se permettre d’avoir peur, même si nous jouons contre la Tunisie, le Mali et la Mauritanie. On n’a peur de personne, on est prêt ».

Son sélectionneur Tom Saintfiet abonde en son sens : « Assan évolue à un super niveau. Je suis absolument sûr qu’il va marquer à la CAN ! Toute l’Afrique, et peut-être même le monde entier connaîtra Assan Ceesay ».

Assan Ceesay a donc une occasion en or de se faire un nom.

RFI

Comments

comments

What Next?

Related Articles