12092021Headline:

Grève des chauffeurs de taxis compteurs : une rencontre ourleuse entre le chef syndicat et le ministre ivoirien des transports

Enfin un terrain t’entente a été trouvé entre le ministre ivoirien des transports et le chauffeurs de taxis-compteurs.

Le ministre ivoirien des transports, Amadou Koné a échangé pour la deuxième fois avec les conducteurs de taxis compteurs ce mardi 2 novembre 2021 à son cabinet, sis au 21e étage de l’immeuble Postel 2001, Abidjan-Plateau. Cette rencontre fait suite à l’arrêt de travail des taxis compteurs le même jour, alors qu’il avait été annoncé sa levée la veille, selon un confrère.

Réunis de 20h30 à 23h, autour du ministre des transports, Amadou Koné, les responsables des syndicats de conducteurs de taxis compteurs (OPTC ci, ACTC, FIPETCA, SCI, OFT), le Haut conseil des transporteurs et leurs membres (chauffeurs de taxis compteurs) ont fini par s’accorder définitivement sur la suite de l’arrêt de travail des taxis.

Des échauffourées avant le calme

Dans la salle, alors qu’il a été décidé de se retrouver le mercredi 3 novembre pour une déclaration commune, les esprits se chauffent, puis l’apaisement qui met fin au débat.

« Nos responsables qui ont rencontré le ministre et qui ont levé le mot d’ordre de grève ne nous ont pas consultés ni informés à temps. Mais ce soir, nous repartons satisfaits parce que convaincus par le ministre Amadou Koné », lâche un jeune conducteur venu de Yopougon.

En effet, alors qu’un groupe a décidé de faire une déclaration séance tenante devant la presse, un deuxième groupe a proposé faire le point de la rencontre à la base demain avant une éventuelle déclaration.

Finalement après des échauffourées entre conducteurs et un responsable de syndicat, tous ont convenu de se retrouver demain à 8h30 au siège du haut conseil des transporteurs sis à Treichville pour une déclaration appelant à nouveau à la reprise du travail.

« Nous allons rouler demain. La déclaration ne sera qu’une formalité », ont répondu en chœur les hôtes d’Amadou Koné à la question de savoir la suite de l’arrêt du travail observé ce mardi.

Amadou Koné : « il faut une réforme profonde du secteur »

Pour le ministre Amadou Koné, c’est bien un groupe de travail et non de discussion qui sera mis en place afin de trouver définitivement une solution aux maux qui minent le secteur des conducteurs de taxis compteurs.

« Nous allons mener une enquête pour savoir si oui ou non Yango et Uber paient des taxes à l’État. Si non, alors ils doivent s’acquitter voire payer des pénalités. Aussi, il faut repenser les taxis compteurs car ceux que nous voyons ne sont plus adaptés à la clientèle d’aujourd’hui. Je veux parler du rapport qualité-prix du service, la sécurité du passager etc. Le groupe de travail qui impliquera certains ministères et sociétés de la place (Transports, Budget, Finances, Macta, Haut conseil des transporteurs etc.) va proposer un nouveau texte réglementaire qui va prendre en compte les conditions de travail des conducteurs », a confié le ministre Amadou Koné à Afrikipresse.

Sapel

Comments

comments

What Next?

Recent Articles