10182017Headline:

Washington DC: 30 afro Américains decouvrent qu ‘ils sont ivoiriens à travers des tests ADN

americains

Washington DC: 30 afro Américains decouvrent qu ‘ils sont ivoiriens reçus par l’Ambassadeur Diabaté

« Racines » ou « Roots », ces deux vocables rappellent éloquemment la série télévisée américaine à succès inspirée du Roman Racines, du célèbre auteur Alex Haley, dont le héros Kunta Kinté, est un jeune esclave noir qui dans le contexte de la traite négrière s’était battu pour ses droits et sa vie.

Qui ne se souvient surtout pas du dernier épisode où l’auteur Alex Haley, arrière, arrière, petit-fils de Kunta Kinté, retourne en Afrique, précisément en Gambie, pour fouler la terre de ses ancêtres.

Il convient de noter que la réalité du phénomène du retour a ressurgi à la faveur du premier sommet Afrique – Amérique organisé en 1991 à Abidjan à l’initiative du Révérend Léon Sullivan et du Président Houphouët Boigny et qui détient toujours le record de participation avec plus 4200 délégués venus des États –Unis et d’Afrique et la présence de 12 Chefs d ‘État au bord de la Lagune Ebrié.

Depuis ce premier sommet, les Africains-Américains sont de plus en plus nombreux à se lancer à la recherche de leurs origines africaines à travers des tests ADN .
Les récentes statistiques sur la question font apparaître que plus de 100.000 Africains-Américains ont pu retracer en Afrique les origines de leurs ascendants.

Ainsi, 300 personnes constituant un premier contingent, ont retracé leur origine ivoirienne.

Émerveillés par cette découverte qui semble les libérer d’une grande angoisse, ces Américains d’origine ivoirienne se sont constitués en un collectif et ont désigné un groupe composé d’une trentaine de personnes pour rencontrer l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire aux Etats-Unis d’Amérique Daouda Diabaté, avec le soutien de la Présidente de l’ONG, United Aid for Africa, Mlle Bintou Jessica Diomandé en vue d’une première prise de contact.
Informé du désir des intéressés d’entrer en contact avec le pays d’origine de leurs ancêtres, l’Ambassadeur les a rencontrés le samedi 27 février 2016, à l’occasion d’un dîner organisé en leur honneur à la Résidence de Côte d’Ivoire.

Dans son mot de bienvenue, l’Ambassadeur a, au nom du Président de la République, SEM Alassane Ouattara et du peuple de Côte d’Ivoire, souhaité l’akwaba, autrement dit la traditionnelle bienvenue à ces ‘’ Ivoiriens’’ à la résidence de la Côte d’Ivoire.
En exprimant sa joie et celle du personnel diplomatique de retrouver ces frères et sœurs, l’Ambassadeur a salué l’heureuse initiative qui a rendu possible ces retrouvailles.

De même, il s’est félicité du progrès de la Science qui ont permis de déceler l’origine ivoirienne de leurs ancêtres.
Il leur a présenté la Côte d’Ivoire, ce beau pays dont nous sommes tous si fiers dans ses dimensions géographique, historique, sociologique et surtout économique avec les potentialités dont elle dispose dans tous les domaines.

L’Ambassadeur a invité ses hôtes à visiter la Côte d’ Ivoire pour mieux la connaître et prendre part au spectaculaire développement économique et social en cours, sous le leadership du Président Ouattara.

Il leur a également demandé d’être des défenseurs et des promoteurs de cette nouvelle Côte d’Ivoire, volontaire et industrieuse, que le Président de la République ambitionne de hisser au stade de pays émergent à l’horizon 2020, avec un Ivoirien Nouveau.
Pour conclure, l’Ambassadeur a invité à ces’’ nouveaux Ivoiriens ‘’ a être les avocats pour la défense et la promotion des intérêts de la Côte d’Ivoire aux Etats-Unis.
La porte-parole des « Ivoiriens-Américains », la journaliste Bernice Bennett, a pour sa part au nom de ses frères et sœurs présents remercié l’Ambassadeur pour cet accueil fraternel, de même que pour le dîner tout en exprimant la joie profonde qui les habite à travers ces retrouvailles et l’identification du pays d’origine de leurs ancêtres.

Elle s’est également félicitée de la collaboration de la science avec le test ADN pour la réalisation de leur rêve.

A la fin de cet échange, l’Ambassadeur a indiqué à ses hôtes que cette rencontre du 27 février 2016, devra être suivie de bien d’autres pour leur permettre de rester connectés à la Côte d’Ivoire, tout en leur donnant l’assurance que le moment venu, ils pourront visiter le pays et satisfaire leur souhait de porter des patronymes ivoiriens.
Service de Communication de l’Ambassade de Côte d’Ivoire aux Etats-Unis d’Amérique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment