05272022Headline:

Côte d’Ivoire :Le gouvernement envisage investir plus de 460 milliards de FCFA, entre 2021 et 2025 pour l’insertion professionnelle des jeunes

Au lendemain de la crise sociopolitique de 2011, les attentes, en termes de formation, de financement des initiatives des jeunes et de promotion d’emplois jeunes étaient très fortes. Des programmes, des projets ainsi que des réformes institutionnelles ont été mis en œuvre pour soutenir la stratégie du gouvernement dans la lutte contre le chômage des jeunes.
La mise en place d’un programme présidentiel visant la création d’un million d’emplois sur la période 2011-2015, ainsi que l’élaboration de la Politique nationale de la Jeunesse 2016-2020 et des signatures de conventions avec des entreprises privées ou des organismes internationaux ont eu des retombées positives sur l’employabilité des jeunes.
Prenant le problème à bras le corps, le Gouvernement a instauré des programmes et des projets en faveur du développement des compétences des jeunes, de la promotion de l’entrepreneuriat ainsi que de l’exhortation à l’auto-emploi pour faciliter l’insertion socioprofessionnelle des jeunes.
Porté par cette volonté d’apporter une réponse au chômage des jeunes, le gouvernement crée, en 2015, l’Agence Emploi Jeunes (AEJ), structure chargée de renforcer l’employabilité des jeunes et à assurer une formation professionnelle de qualité. A cela s’ajoutent les Travaux à haute intensité de main-d’œuvre (THIMO), les programmes de développement d’activités génératrices de revenus (AGR) et l’Opération « Agir pour les Jeunes ».
Le Projet emploi jeunes et développement des compétences (PEJEDEC) a pris en charge 59 000 bénéficiaires pour un montant cumulé phase 1 et 2 de 50 milliards de FCFA, sur la période 2012 et 2020. Le projet affiche un taux de réalisation de 110% par rapport aux objectifs fixés avec un taux global de 72% d’insertion des jeunes.
Concernant l’Opération « Agir pour les Jeunes », 12 337 promoteurs d’activités génératrices de revenus ont pu bénéficier de prêts en 2015. A la date du 10 Août 2020, 17 774 bénéficiaires ont reçu leur financement et ont débuté leurs activités. Quand 16 004 jeunes bénéficiaires ont vu leurs financements décaissés.
En fin 2016, 42 298 jeunes sur 39 500 ciblés au départ, soit une hausse d’environ 3000 jeunes, ont pu bénéficier des programmes d’insertion professionnelle de l’Agence Emploi jeune.
Sur la même période, 2 500 jeunes ont été insérés dans le cadre du dispositif THIMO. 1 500 autres ont été mis en activité pour un investissement de 482 millions de FCFA en 2019.
Dans le cadre du programme social du gouvernement 2019-2020, ce sont 17 675 jeunes qui ont bénéficié de formation qualifiante, de chantier école. Le tout d’une valeur de 14,3 milliards de FCFA.
Ces efforts ont contribué à l’amélioration des indicateurs en matière d’insertion des jeunes. De 2011 à 2019, plus de 2 millions d’emplois ont été créés en Côte d’Ivoire. Ce sont près de 300 000 jeunes qui ont eu des opportunités d’insertion en Côte d’Ivoire, entre septembre 2019 et décembre 2020.
Le Président Alassane Ouattara qui a toujours marqué un point d’honneur sur les questions liées à la jeunesse, notamment l’emploi jeune, a déclaré dans son message de nouvel an que « la seconde priorité pour cette année 2022 est l’emploi des jeunes et des femmes ».
Il s’est fixé un objectif de 08 millions d’emplois à créer d’ici à 2030.

Comments

comments

What Next?

Related Articles