12042021Headline:

Côte d’Ivoire : Vœux du nouvel an à la nation ivoirienne du président Henri Konan Bédié

Ivoiriennes,
Ivoiriens,
Mes chers compatriotes

A l’occasion de cette nouvelle année 2021,
Je vous présente, au nom du PDCI-RDA, de l’opposition significative, ainsi qu’en mon nom personnel, mes vœux de santé, de prospérité et surtout de combativité, de courage et d’espoir pour la reconstruction de notre jeune nation.
L’année 2020 devait être, pour les Ivoiriennes et les Ivoiriens, celle du rendez-vous de la réconciliation politique et sociale, de la consolidation du vivre ensemble, de la démocratie et de l’espoir.
Malheureusement, bien au contraire, l’année 2020 qui finit, a marqué notre peuple par ce qu’elle lui a apporté de souffrances, de violences et d’injustices.
D’abord parce qu’elle nous a accablé d’une situation sanitaire sans précédent occasionnée par la pandémie de la COVID 19, que le monde entier subit depuis le mois de mars dernier.
Cette pandémie, comme vous le savez, nous a obligés à la distanciation sociale et mis à genou la plupart des économies, en particulier celles des pays les moins développés comme le nôtre.
De nombreuses familles ont été endeuillées, les plus fragiles vivent des situations sociales catastrophiques, notamment des pertes massives d’emplois et donc des difficultés à satisfaire les besoins sociaux les plus élémentaires.
Des situations qui les mettent dans l’incapacité d’assumer leurs charges de nourriture, de logement, d’électricité, d’eau et de soins médicaux au moment où ils en ont le plus besoin si on tient compte du bilan de la politique sociale du gouvernement actuel dont je vous laisse juger les résultats.
À cet effet, le Plan de sauvetage de 1.700 milliards de FCFA initié par le Gouvernement n’a été, en réalité, qu’une simple annonce sans effets.
En conséquence, les petites et moyennes entreprises, ainsi que le secteur informel et le monde rural sont plongés dans un naufrage sans nom.

Chers compatriotes,
C’est une réalité que notre vie sociale est en forte régression. Les organismes internationaux nous confirment que nous ne sommes pas dans un « imaginaire » comme les dirigeants actuels veulent nous le faire croire.
Le régime RHDP nous avait prédit une année 2020 qui serait celle de l’émergence, celle au cours de laquelle tous les indicateurs sociaux et du développement humain, seraient au vert.
C’est toute autre chose qu’il nous a servi : des reculs sur tous les plans.

Mes chers compatriotes,
En cette année 2020 qui vient de finir, la Côte d’Ivoire a aussi assisté, à la tentative obstinée de démolition de l’État de droit ; que nous nous évertuons à consolider depuis l’indépendance de notre Pays.
Attentif à ne rien tolérer qui puisse porter ombrage à sa décision de conserver le pouvoir par tous les moyens au profit d’un seul clan, le pouvoir RHDP a usé d’actes de menaces de tout genre, notamment la violation de notre constitution, la violence physique et morale, l’atteinte aux libertés des citoyens, y compris des pressions sur les opposants et sur la majorité silencieuse que sont les Ivoiriens.
La violence inouïe qui a caractérisé la période pré et post-électorale a occasionné un bilan lourd de pertes en vies humaines, en nombre de blessés et de détenus extrajudiciaires.
Je profite de l’occasion pour rendre hommage à tous ces jeunes, femmes et hommes qui sont tombés au combat, les mains nues. La nation n’oubliera jamais ses martyrs!
Quant aux détenus politiques et militaires, nous exigeons sans condition, leur libération pour faciliter le dialogue national inclusif que j’ai préconisé au nom de l’ensemble de l’opposition ivoirienne.

Mes chers compatriotes,
Il est important de noter que la terreur utilisée comme arme de combat par le régime actuel, n’a nullement entamé la combativité du peuple ivoirien qui a, malgré tout, donné au monde entier, un merveilleux exemple de ce que peut un peuple quand il a décidé de se défendre et surtout de défendre sa liberté, ses droits, son indépendance et son honneur.
L’élan avec lequel la jeunesse de Côte d’Ivoire a décidé de se mettre au-devant de ce peuple constitue une des manifestations réconfortantes de notre histoire contemporaine.
Notre jeunesse brimée, martyrisée jusqu’au fin fond de nos hameaux, lutte pour une nation d’avenir, c’est-à-dire la nation de demain, la leur !
A ce stade de mon message, il me plaît de saluer cette majorité écrasante d’hommes et de femmes, épris de paix et de démocratie, qui ont dit NON à la forfaiture du 31 octobre 2020, en s’opposant à plus de 90% à ce simulacre d’élections pour un 3ème mandat inconstitutionnel.

Chers compatriotes,
Même mus par une volonté sans limite d’obtenir la paix dans notre chère Côte d’Ivoire, notre dessein en tant qu’Ivoiriens n’est pas, bien entendu, d’accorder une quelconque attention aux menaces, aux appels et aux messages qui nous suggèreraient la transgression de nos valeurs culturelles et morales.
La paix est un héritage inaliénable que nous a légué feu Felix HOUPHOUET-BOIGNY, créateur du PDCI-RDA et père de la nation ivoirienne. A cette paix, nous, Ivoiriens, y tenons comme à la prunelle de nos yeux.

Chers compatriotes,
Nous voulons une nation ivoirienne démocratique, humaniste et solidaire, en tant que démocrates, nous n’allons pas renoncer à ces valeurs.
C’est pourquoi, nous devons demeurer déterminés pour poursuivre notre marche harmonieuse vers la construction d’un État de droit, d’une nation où règnent la justice, l’équité et l’égalité pour Tous devant la Loi.
Comme indiqué dans mon adresse à la Nation le 09 décembre dernier, le Dialogue National me paraît la seule voie indiquée pour sortir notre pays de l’impasse. Tous ensemble, impliquons-nous avec force et amour dans la préparation et la mise en œuvre de cet important cadre pour la recherche de solutions pour une paix durable dans notre pays.

Mes chers compatriotes,
Je vous demande de continuer à me faire confiance. Je serai toujours du côté du peuple ivoirien et mon engagement pour la Côte d’Ivoire n’a pas faibli et ne faiblira jamais.
Je souhaite à Toutes et à Tous, une excellente et paisible Année 2021.
Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire Unie et Fraternelle !

Fait à Abidjan le 31 Décembre 2020

HENRI KONAN BEDIE

Président du PDCI-RDA
Président de la Coalition des Plateformes et Partis Politiques de l’Opposition

Comments

comments

What Next?

Related Articles