07012022Headline:

Diabo : Des individus incendient une machine de bitumage de l’Avenue Yebouet Lazare

Des individus non identifiés ont incendié, dans la nuit du samedi 7 au dimanche 8 mai 2022, une machine de bitumage de l’Avenue Yebouet Lazare de Diabo.

Un acte de sabotage a eu lieu, dans la nuit du samedi 7 au dimanche 8 mai 2022, à Diabo, ville de la Côte d’Ivoire située dans le département de Botro, au centre du pays, dans la Région du Gbêkê.

En effet, selon le maire de cette localité, Koumoin René, des individus non identifiés, ont nuitamment ont incendié l’une des machines affectées sur le chantier de bitumage de l’Avenue Yebouet Lazare. Il précise que les quidams ont opéré aux environs de 2 heures du matin.

« C’est avec le cœur meurtri que je me suis rendu sur les lieux pour constater les faits tôt ce dimanche matin »
« C’est avec le cœur meurtri que je me suis rendu sur les lieux pour constater les faits tôt ce dimanche matin », dit le maire avant d’ajouter que « Une plainte a été portée auprès de la gendarmerie pour nécessité d’enquête ».

Le premier magistrat de la commune voit dans cet acte de sabotage les mains des « ennemis du changement ». « Il y a lieu de rappeler que les ennemis du changement ne sont pas à leur première forfaiture », a-t-il posté.

Il en a profité pour rappeler le cambriolage qui a eu lieu, l’année écoulée, à la sous-préfecture. « En effet, après le cambriolage des locaux de la sous-préfecture de Diabo l’an passé, cet acte de trop que je condamne de toutes mes forces ne restera pas impunis », a-t-il averti.

Le maire dénonce les actes de vandalisme
Et le maire Koumoin René d’ajouter : « Pendant que les autorités Politiques, administratives et traditionnelles luttent pour l’amélioration des conditions de vie de nos parents cloués sous le poids de la pauvreté, certains préfèrent s’adonner aux actes de vandalisme dans le but de freiner les chantiers de développement en-cours ».

Diabo : Des élèves d’une salle de 6ème prennent des cours à même le sol
Il en a appelé au civisme et à la protection des acquis et invité les cadres de la région à plus de solidarité.

« Tout en appelant l’ensemble des couches sociales de Diabo au civisme et à la protection de nos acquis, j’invite par la même occasion les cadres Gblo à plus de solidarité autour des actions de développement en réalisation dans nos deux sous-préfectures », a-t-il dit.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles