09192021Headline:

Postes de péage/ Les agents du Groupement de la sécurité routière ”GRS” grognent

Que se passe-t-il au Fonds d’entretien routier (FER) ? Les gendarmes exerçant aux différents postes ne reçoivent pas leurs primes.
Ils ne sont pas du tout contents. Les gendarmes détachés aux postes de péage sont en colère. De quoi s’agit-il ? Selon un gendarme, qui a requis l’anonymat, les agents du Groupement de la sécurité routière (GSR), la Compagnie qui regroupe les gendarmes exerçant aux différents postes de péage, n’ont rien reçu, depuis le mois de février.
« Nous avons droit à une prime alimentaire et une prime mensuelle. Mais, depuis le mois de février, soit environ trois mois, nous ne percevons ni la prime mensuelle ni la prime alimentaire quotidienne. », fait savoir un membre du GSR. A l’en croire, ce qui est révoltant, c’est qu’aucune explication n’est donnée aux concernés.
« Nous avons droit à des primes. On ne les perçoit plus depuis environ trois mois. Mais personne ne nous dit mot. Nos vies sont menacées à ces différents postes sujets à des attaques. Et on nous prive de nos droits sans aucune explication », déplore notre interlocuteur. Puis de mettre en garde contre ces abus : « Nous attendons que nos droits soient respectés. Que ceux qui veulent entendre, entendent ».
La Côte d’Ivoire a désormais quatre postes de péage, deux sur l’autoroute du nord et deux autres sur la route de l’est. Ces postes sont gérés par le Fonds d’entretien routier (FER). Le jeudi 31 décembre 2020, à 3h du matin, le poste-péage de Tomasset sur la route de l’est a été attaqué par des individus armés. S’il n’y a pas eu de pertes en vie humaine, le FER avait indiqué que l’attaque avait occasionné de nombreux dégâts matériels.

Perle Lola

Comments

comments

What Next?

Related Articles