05232022Headline:

France : Jean-Michel Blanquer annonce la fin de l’obligation du masque

En France, le protocole sanitaire mis en place face à la pandémie de Covid-19 passera du niveau 3 au niveau 2 au retour des vacances d’hiver, c’est-à-dire dès le 21 février pour la zone B.

Le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé, vendredi 11 février, l’allégement du protocole sanitaire à l’école. Le protocole passera ainsi du niveau 3 au niveau 2 au retour des vacances d’hiver, c’est-à-dire à partir du 21 février pour la zone B, du 28 février pour la zone A et du 7 mars pour la zone C. Cela signifie que :

le port du masque ne sera plus obligatoire en extérieur pour les élèves des cours élémentaires et les personnels ;
les brassages seront limités non plus par classes mais par niveaux ou groupes de classes, notamment pendant les temps de restauration ;
l’activité physique pourra se pratiquer en intérieur et sans masque, à l’exception des sports de contact.
En revanche, le masque restera obligatoire pour les élèves de 6 ans et plus ainsi que pour les personnels dans les espaces intérieurs.

Par ailleurs, le nombre d’autotests demandé pour les élèves cas contact sera ramené de trois à un seul à partir du 28 février. Ainsi, les élèves ne devront plus faire qu’un seul test – autotest ou antigénique au bout de deux jours (J + 2) au lieu de trois actuellement (à J 0, J + 2 et J + 4). Les déclarations sur l’honneur que remettent les familles après le premier autotest seront supprimées à partir du 21 février.

Quant au second degré, le protocole de niveau 2 continuera de s’appliquer.

Une situation sanitaire « en très nette amélioration »
« La situation sanitaire en population générale et en population scolaire est en très nette amélioration, encore meilleure d’ailleurs que ce que l’on escomptait », a déclaré M. Blanquer, à l’issue d’une réunion avec les représentants syndicaux. Et d’ajouter :

« Si je regarde les chiffres du 25 janvier dernier, qui représentent un pic pour la situation scolaire, nous avions 167 000 cas par jour. Hier [jeudi], nous étions à 12 500 cas. Donc, c’est évidemment une amélioration nette, qui permet d’envisager les allégements dont nous parlons déjà depuis plusieurs jours. »

Comments

comments

What Next?

Recent Articles