05062021Headline:

Côte d’Ivoire: la trypanosomiase maladie provoquée par la mouche tsé-tsé n’est plus un soucis de santé publique

C’est le deuxième pays africain après le Togo à recevoir la validation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). La trypanosomiase, aussi appelée la maladie du sommeil, transmise par la mouche tsé-tsé, n’est plus un problème de santé publique en Côte d’Ivoire depuis officiellement mars dernier.
Ces dernières années, des mesures de contrôle et de surveillance, dont des dépistages actifs et passifs dans les zones sensibles, ont permis de circonscrire la trypanosomiase “Ce succès de la Côte d’Ivoire marque une étape importante qui rapproche l’Afrique de l’élimination de la maladie du sommeil”, a déclaré Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Voyage dans l'univers d'une lutte : La traque d'une mouche porteuse de la  mort - leFaso.net


“Je consacre ce moment important à des décennies de travail acharné et à la contribution individuelle de chaque travailleur de la santé qui a bravé certains des défis les plus difficiles pour atteindre les populations, souvent dans des zones rurales éloignées”, a déclaré Dr Aka Aouélé, ministre de la Santé et de l’Hygiène publique de Côte d’Ivoire. “Notre défi consiste maintenant à maintenir le niveau de surveillance requis et, avec l’aide de tous, à parvenir à l’interruption de la transmission de la THA d’ici 2030.”
D’ici à 2025, le pays d’Afrique de l’Ouest entend atteindre l’interruption de la maladie et son éradication totale en 2030.

Perle Lola

Comments

comments

What Next?

Related Articles