06132021Headline:

Port-Bouët: il est arrêté pour avoir soutiré 31 148 118 FCFA à un diplomate Européen

Un individu a été interpellé par la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC) à Port-Bouët pour avoir soutiré la somme de 31 148 118 FCFA à un diplomate résidant en Europe.
En ces temps qui courent, tous les moyens sont bons pour certains pour se faire de l’argent. YR est de ceux-là. Selon la PLCC, « CJP diplomate et résidant Européen fait la rencontre de MC sur Facebook. D’origine européenne, elle réside en Côte d’Ivoire précisément dans la commune de Grand-Bassam. De cette rencontre, est née une relation amoureuse virtuelle. Les deux amoureux ne se quittaient plus, et les liens se renforçaient de jour en jour. Pour lui prouver son amour et lui montrer à quel point elle tenait vraiment à lui, elle décide alors de tout partager avec son amoureux ».
Pour ce faire, MC propose alors à CJP d’être le successeur et bénéficiaire de ses biens. « À cet effet, CJP a été joint par le nommé KAA le notaire de MC. Ce dernier lui a envoyé par mail des documents juridiques et a obtenu de CJP la somme de 2.800 euros soit 1.836.800 FCFA, représentant ses honoraires après signature des documents.
Quelques temps après MC a déclaré à CJP qu’elle désirait transférer son héritage d’un montant de 1.280.963 euros soit 840.311.728 FCFA sur un compte en Europe pour plus de sécurité. MC met donc CJP en contact avec PP, le directeur d’une banque en Côte d’Ivoire. Celui-ci a donc exigé et reçu de l’argent pour le paiement de divers frais pour le transfert des fonds », explique la PLCC.
Face à ce chantage éhonté de plus en plus récurrentes de paiement de frais complémentaires pour le transfert de fonds de MC sur un compte en Europe, et suspectant PP de vouloir lui soutirer plus d’argent, CJP a introduit une plainte auprès de l’ambassade de la Côte d’Ivoire dans son pays. Celle-ci a été transmise au nom de la coopération inter pays à la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC).
Les investigations menées par la PLCC avec l’appui du Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN) ont été fructueuses. Car elles ont conduit au nommé YR, résidant dans la commune de Port-Bouët. L’individu sans foi ni loi a été interpellé puis conduit dans les locaux de la PLCC. Là-bas, YR a été soumis à une audition. Au cours de celle-ci, il n’hésite pas à reconnaitre les faits qui lui sont reprochés et a également déclaré qu’il utilisait plusieurs comptes pour échanger avec ses victimes.
Par ailleurs, il a indiqué avoir un complice nommé « vieux père ». Selon lui, « vieux père » se chargeait d’établir et d’envoyer des faux documents de notaire, de banque, de la justice et de trouver des astuces pour emmener CJP à leur envoyer plus d’argent. Totale, les indélicats ont réussi à lui soutirer la somme de 47.485 euros, soit 31 148 118 FCFA.
En définitive, YR a été conduit devant le parquet d’Abidjan où il pourrait être poursuivi pour utilisation frauduleuse d’éléments d’identification de personne physique, faux et usage de faux documents administratifs et escroquerie par le biais d’un système d’information.
Rappelons qu’n individu avait été interpellé par la PLCC pour avoir publié des photos de nudité d’une élève de 19 ans sur internet, qui selon lui, lui aurait manqué de respect. Interpellé, ANCP avait été conduit devant le parquet d’Abidjan pour répondre de ses actes.

Pdci24

Comments

comments

What Next?

Recent Articles