05252022Headline:

Test de recrutement des enseignants du Supérieur : Le ministre Adama DIAWARA annonce des innovations majeures

Dans l’optique de trouver une solution durable à l’affaire dite ” les Docteurs non recrutés” , le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS), le Pr. Adama DIAWARA a échangé le vendredi 11 février 2022 à l’amphithéâtre A du District de l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody avec les différents membres composant ces entités.
“Sans langue de bois, ni tabou” mais avec un ton empreint de convialité, le ministre Adama DIAWARA a réitéré son appel aux docteurs, celui de la nécessité de privilégier la voie du dialogue pour une solution durable à la situation. Aussi, tout en les invitant à se tenir prêts pour le concours de recrutement des enseignants du supérieur en cours, le ministre a saisi l’occasion pour annoncer des innovations majeures intervenues dans le recrutement de cette année 2022.
Il a affirmé à cet effet que si le mode de recrutement reste inchangé pour le recrutement des Assistants chefs de clinique, il n’en demeure pas moins qu’en ce qui concerne les autres catégories, des changements sont à observer. Au volet enseignant, surtout, les candidats seront interrogés sur les cours de Licence 1, certes mais la composition se fera sur table, a précisé le ministre.
Le Pr. Adama DIAWARA n’a pas manqué d’expliquer qu’un accent sera mis sur
la transparence du concours avec à la clé, l’affichage des résultats au vu et au su de tous, et l’appel à l’expertise de personnes de nationalité étrangère au sein du jury.
En tout état de cause, le ministre a indiqué des voies alternatives pour l’insertion professionnelle des docteurs non recrutés. Outre l’insertion professionnelle dans l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique, le ministre a annoncé la possibilité pour les docteurs non recrutés de postuler pour les entreprises privées, les grandes écoles, l’école normale supérieure pour les moins jeunes ou encore la fonction publique où tout est entrain d’être fait pour la reconnaissance du doctorat, comme diplôme requis pour le concours.
Poursuivant, le ministre Adama DIAWARA a indiqué qu’il y a “un besoin structurel à régler”, mais “la première des choses à faire est de dire merci au président de la République pour ce qui a déjà été fait”, a-t-il souligné. Et d’ajouter que son département ministériel n’a aucun intérêt à voir les docteurs non recrutés au chômage. ” Je comprends très bien vos préoccupations, mais je vous assure que ce n’est pas un plaisir pour nous de vous voir au chômage”, a déclaré le ministre, relevant que ” l’Etat fait ce qu’il peut” pour répondre aux besoins exprimés. “Nous sommes dans une situation de contrainte budgétaire,il faut que vous nous facilitiez la tâche lorsque nous allions discuter avec le gouvernement”, a expliqué le ministre, tout en exhortant les Dorcteurs non recrutés à ” savoir raison garder” et à se tenir prêts pour le concours de recrutement en cours des Assistants Assistants chefs de clinique et Attachés de recherche. “Apprêtez vos dossiers pour le test de recrutement. Nous nous battons tous les jours pour que le nombre de postes budgétaires alloués soit élevé le plus possible”, a-t-il ajouté.
“Ce que je vous demande, c’est que vous mainteniez le dialogue, vous commenciez à réunir vos dossiers de candidature pour que vous soyiez parmi les heureux admis”, a recommandé le ministre Adama DIAWARA aux docteurs non recrutés, qui pour la cause ont répondu massivement à l’appel.
Les différents porte-paroles, Docteurs Dally Olivier du collectif des “Docteurs non recrutés” et Martiale Adou du collectif des “Docteurs non encore recrutés”, ont plaidé pour que le ministre soit leur avocat auprès du gouvernement à l’effet de revoir à la hausse le nombre des postes à pourvoir.
“Il faut qu’on sorte définitivement de cette situation et donc nous espérons que les choses vont rentrer en ordre. M. le Ministre. Dites au gouvernement que nous ne voulons plus rester au chômage “, a dit Docteur Dally Olivier, pour qui un autre cadre d’échange doit être trouvé afin que de façon pratique l’insertion professionnelle des docteurs non recrutés soit trouvée. Mais en attendant,” nous prenons les 660 postes à pourvoir “, affirme Docteur Dally Oliver.
Notons que cette rencontre est la première du genre; les quatre premières avaient enregistré la présence des différents bureaux exécutifs des différentes entités du collectif des “docteurs non recrutés” et de celui des ” Docteurs non encore recrutés “
A ces différentes occasions, le ministre a fait des propositions aux Collectifs à l’effet de parvenir à une solution à la situation, tout en exhortant ses hôtes à privilégier la voie du dialogue social.
Lors d’une rencontre en décembre 2021, Il a annoncé l’ouverture en février 2022 d’un concours de recrutement des enseignants pour un total de 660 postes à pourvoir à savoir 450 postes pour le recrutement nouveau et 210 pour les glissements catégoriels. Ce qui est effectif sur une plate-forme dédiée.

Comments

comments

What Next?

Related Articles