10202021Headline:

Présentation du nouveau smartphone d’Apple “iPhone 13”

Officialisés le mardi 14 septembre, l’iPhone 13 et ses déclinaisons (mini, Pro et Pro Max) seront en précommande ce vendredi. Mais l’édition 2021 du fleuron de la marque à la pomme vaut-elle le détour ?

L’iPhone 13 aurait pu s’appeler l’iPhone 12S
Depuis l’iPhone 7, Apple ne propose plus de modèle ” S ” (à l’exception de l’iPhone XS), des versions qui ont souvent été qualifiées de mises à jour mineures. Pour la marque à la pomme, ces petites mises à jour permettent d’améliorer un appareil déjà bien solide, tout en rajoutant quelques fonctionnalités par-ci par-là (la vidéo sur le 3GS, Siri sur le 4S, Touch ID sur le 5S, etc.).

L’iPhone 13, malgré son nom, entre parfaitement dans cette catégorie. Autrement dit, si vous possédez un iPhone 12/12 Pro, voire un iPhone 11/11 Pro, il est tout à fait envisageable de sauter une génération de plus et attendre l’iPhone 14.

Certes, l’iPhone 13 propose le ProMotion (un écran cadencé à 120 Hz), et de jolies améliorations du côté des capteurs photos (on y reviendra), mais les propriétaires d’un iPhone 12, voire d’un iPhone 11 en bon état ne doivent pas se jeter dessus, au risque de se retrouver avec un excellent smartphone, mais qui ne révolutionne en rien leur usage quotidien.

Une puce qui atteint ses limites
Apple aime les comparaisons lors de ses Keynote. Et pour démontrer à quel point ses puces sont rapides, la firme de Cupertino n’hésite pas à comparer la nouvelle génération à l’ancienne. Sauf lors de la Keynote de ce mardi.

En effet, Apple n’a pas comparé les performances de la puce A15 Bionic, présente dans les iPhone 13, avec la puce A14 Bionic de l’iPhone 12. Et pour cause, les différences sont minimes. Résultat : Apple profite de son avance sur la concurrence pour comparer l’A15 Bionic au reste du marché et annoncer que ” la puce A15 Bionic est la plus rapide au monde sur smartphone. “

Les tests donneront probablement raison à Apple. Mais toujours est-il que cette avance empêche parfois l’entreprise de faire logiquement toujours mieux. Une raison de plus pour patienter jusqu’à la sortie de l’iPhone 14.

Des capteurs photo très prometteurs
À vrai dire, la raison qui pourrait pousser n’importe qui à se tourner vers un modèle de la gamme iPhone 13, ce sont les appareils photo. Et particulièrement les trois capteurs des déclinaisons Pro/Pro Max (qui, contrairement aux iPhone 12 Pro/Pro Max, sont en tout point similaires).

Avec l’arrivée de la photo macro, du mode nuit sur le capteur grand-angle et sur le téléobjectif, du zoom 3x, du mode Cinématique qui permet de modifier l’effet de profondeur lors de l’enregistrement (puis de le peaufiner par après), du Smart HDR 4, des styles photographiques et du format ProRes, Apple n’a pas chômé.

Certes, la concurrence proposera toujours des capteurs périscope, ou plus de MP, mais on le sait, Apple maîtrise parfaitement ses outils et les iPhone 13 Pro/Pro Max devraient séduire les amoureux de la photo, et surtout de la vidéo (domaine où la concurrence est encore à la traîne).

Après tout, quand un téléphone est aussi perfectionné qu’un iPhone, ou qu’un Samsung Galaxy, il est normal que les nouveautés soient minimes. Les progrès se font donc principalement du côté de la photo.

Mais cela sera-t-il suffisant pour faire de l’iPhone 13 un succès ? Il faudra attendre les résultats financiers de l’entreprise pour le savoir. D’ici là, la sortie officielle est prévue le 24 septembre.

rtbf.be

Comments

comments

What Next?

Recent Articles