12092021Headline:

Facebook devient “Meta” : nous avons cherché à comprendre pourquoi

Facebook devient Meta, 4 questions et réponses nous ont permis de comprendre l’importance de cette annonce.

Lors de sa conférence Connect 2021, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a annoncé le nom « Meta ». Ce nom est la nouvelle identité du groupe Facebook. Cela suscite beaucoup de questions et d’interrogations auxquelles nous allons apporter des réponses.

Facebook devient Meta, 4 questions et réponses pour comprendre l’importance de cette annonce
POURQUOI FACEBOOK CHANGE-T-IL DE NOM AU PROFIT DE META ?
Ce changement de marque suggère que Mark Zuckerberg considère son entreprise avec une future orientation très différente de celle qu’elle a actuellement.

La présentation à la conférence Connect s’est fortement concentrée sur l’idée du métaverse, une vision d’un univers de médias sociaux qui peut se déplacer de manière transparente entre les smartphones, les lunettes VR et les lunettes de réalité augmentée. Cette idée semble reposer sur chacun des services de Meta fonctionnant de concert, et l’annonce de Zuckerberg incluait beaucoup d’éléments à ce sujet, avec les systèmes Instagram, Facebook, WhatsApp et Oculus fonctionnant en tandem dans une démonstration des futures possibilités sociales, de travail et de jeu.

Facebook devient Meta, 4 questions et réponses pour comprendre l’importance de cette annonce

Cependant, le fondateur de Facebook espère certainement laisser derrière lui les controverses diverses et croissantes. L’annonce arrive en pleine affaire des « Facebook Files ». Le groupe américain fait face à des révélations de documents massives sur la façon dont Facebook a ignoré des rapports internes et avertissements sur les dommages créés par le réseau social à travers le monde.

Pour aller plus loin
Meta (Facebook) montre son nouveau casque VR haut de gamme pour son futur métavers

L’APPLICATION FACEBOOK VA-T-ELLE CHANGER DE NOM ?
Facebook restera Facebook. Mark Zuckerberg a changé le nom de son entreprise pour que Facebook « n’englobe plus tout ce que nous faisons ». Les applications de réseaux sociauseront « toujours » une priorité pour Meta, Instagram, WhatsApp mais aussi Facebook ne changeront pas de nom. Selon Mark Zuckerberg, une marque trop étroitement liée à un produit ne peut pas représenter tout ce que le groupe fait aujourd’hui.

Il y a néanmoins une exception, la marque Oculus devrait disparaître au profit de Meta. « Nous voulons préciser que Quest est un produit Meta », a écrit Andrew Bosworth, vice-président de Meta RA/VR, dans un article publié sur Facebook.

Pour aller plus loin
L’Oculus Quest de Facebook va devenir le Meta Quest : la marque Oculus disparait

QU’EST-CE QUE SIGNIFIE META ?
« Il y a toujours autre choisi à construire », a déclaré Zuckerberg, faisant référence à la nouvelle désignation. Meta, qui trouve ses racines dans le grec, est un terme que l’on pourrait traduire par « au-delà » ou « après« . Il exprime tout à la fois la réflexion, le changement, la succession, le fait d’aller au-delà, à côté de, entre ou avec.

Le « métavers » trouve son origine dans la science-fiction. Au début des années 1990, l’auteur Neal Stephenson a utilisé pour la première fois ce terme dans Le Samouraï virtuel (titre anglais : Snow Crash). Le livre évoque une sorte de jeu en ligne où l’on entre à travers des lunettes ou des écrans connectés pour expérimenter une réalité alternative. Dans ce roman dystopique, les gens fuient le monde réel en ruine pour être complètement immergés dans un monde virtuel. Bien qu’il reconnaisse que les origines du mot sont une « escroquerie », Mark Zuckerberg essaie de récupérer le métavers comme une idée utopique qui ouvrira une toute nouvelle économie de biens et services virtuels.

LA VISION « MÉTAVERSE » DE MARK ZUCKERBERG EST-ELLE RÉALISABLE ?
Faire de Facebook une entreprise métaverse prendra du temps, car le concept est très théorique. Dans ce nouvel univers que Mark Zuckerberg souhaite développer, réel et virtuel se confondent jusqu’à se confondre. Écrans, hologrammes, casques de réalité virtuelle et lunettes de réalité augmentée seront censés permettre des « déplacements » dans des univers virtuels qui recréent le monde réel à l’identique. Plus besoin de marcher ni de faire d’effort physique, on se « téléporte » désormais d’univers virtuels en univers virtuels. « Nous devons construire le tissu conjonctif entre (les différents) espaces numériques pour dépasser les limitations physiques et circuler entre eux avec la même facilité qu’entre les pièces de sa maison », a expliqué le co-fondateur de Meta.

Le « métavers » n’est pas une utopie futuriste, des communautés de « métaverses » existent déjà, mais sous forme embryonnaire. Comme Roblox, une plateforme de jeux créée par des enfants et des adolescents, ou Fortnite, le jeu a conquis 350 millions de personnes. Dans ce jeu, il y a eu cinq concerts virtuels du rappeur américain Travis Scott, apparu en avatar sur Fortnite, ces concerts été suivis par plus de 12 millions de joueurs.

On se souvient aussi de « Second Life », le premier « métaverse » virtuel en 3D gratuit qui a attiré plus de 20 millions d’utilisateurs. Selon Mark Zuckerberg, les smartphones sont des technologies trop limitées comme moyen de communication et d’accès aux espaces numériques : « Les gens ne sont pas censés naviguer dans une grille d’applications. Je pense que nous interagissons beaucoup plus naturellement lorsque nous pensons être présents avec d’autres personnes ».

Mark Zuckerberg n’est pas si pressé pour atteindre cet objectif. Facebook et ses applications sœurs restent une entreprise géante, générant plus de 86 milliards de dollars de revenus annuels avec plus de 3,5 milliards d’utilisateurs dans le monde.

Sapel

Comments

comments

What Next?

Related Articles