05282024Headline:

Le Sénégal s’attaque à Tik Tok et internet

Les autorités sénégalaises ont suspendu mardi [03.08.23] l’application TikTok jusqu’à “nouvel ordre”.

Argument avancé : la diffusion, d’après le gouvernement, de messages “haineux et subversifs” après les protestations qui ont suivi l’incarcération de l’opposant Ousmane Sonko.

Les autorités avaient déjà coupé lundi l’accès à l’internet sur les téléphones mobiles.

Amnesty international dénonce ces restrictions d’accès à internet.

Même réaction de la part d’Internet Sans frontières qui parle d’une atteinte à la liberté d’information. Qemal Affagnon est le responsable Afrique de l’Ouest de l’ONG Internet sans frontières. Ecoutez sa réaction en cliquant sur l’image.

Le Sénégal estsous tension à l’approche de la présidentielle de février 2024 et de l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko.

M. Sonko, plus farouche opposant du président Macky Sall et candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2024, a été arrêté il y aquelques jours et est notamment poursuivi pour appels à l’insurrection.

What Next?

Recent Articles