07252021Headline:

Côte d’Ivoire : les membres du collectif des victimes devant le domicile de Nady Bamba s’attaquent à des innocents

Des membres du Collectif des victimes en Côte d’Ivoire (CVCI) à leur tête, le Président Issiaka Diaby ont battu le pavé cet après-midi à la résidence de Nady Bamba sis à Cocody à la 7ᵉ tranche, qui devrait accueillir le couple à son arrivée demain à Abidjan après dix ans d’absence.

Les victimes du Collectif ont répondu massivement à l’appel de leur Président Issiaka Diaby. Ils ont effectué par centaine le déplacement devant la résidence de la seconde épouse de l’ancien Président de la république pour manifester leur mécontentement, malgré l’acquittement total de Laurent Gbagbo par la Cour pénale internationale (CPI), le 30 mars 2021.

Malheureusement, comme constaté par certains témoins, avant de quitter les lieux, plusieurs victimes se seraient adonnées à des actes d’agression sur les passants.

Des sacs à main, des téléphones portables, des sommes d’argent et même une moto auraient été emportés par des victimes convoyées quelques minutes plus tôt dans des minicars sur les lieux.

Avant que ses victimes ne s’attaquent à ces innocents, dans son message, Issiaka Diaby a affirmé à la presse présente sur les lieux qu’il a l’impression que les autorités sont en train de préparer un accueil royal à l’ancien Président de la République.

« Il y a des éléments qui nous font croire que les autorités sont en train de préparer un accueil royal à Laurent Gbagbo alors que c’est la question de la décision qui le condamne, qui est notre préoccupation. Donc, on a repéré la maison où il doit dormir. Si demain à l’aéroport, on nous empêche d’agir afin qu’il soit arrêté, on va venir dormir ici avec lui. On est venu montrer sa résidence à l’ensemble des membres des sections des dix communes d’Abidjan. C’est pour faire encore un grand rassemblement ici, au cas où son arrestation n’est pas effective, le collectif sera sur ce dossier jusqu’à ce que les choses soient faites dans les normes ».

Joint quelques minutes plus tard par la rédaction, sur les faits d’agression perpétués par ses hommes sur des passants, le Président du CVCI s’est défendu, affirmant au passage que c’est une cabale montée contre lui pour ternir son image, puisqu’avec ses sorties intempestives sa tête est mise à prix par les partisans de l’ancien Président ivoirien.

Koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles