05242022Headline:

Au Burkina Faso, l’armée annonce avoir tué au moins 50 terroristes

Ce bilan a été rendu public, lundi 9 mai 2022, par l’armée burkinabè. Il s’agit de deux opérations conduites dans deux régions différentes du pays.

Une première opération de l’armée s’est produite dans le Nord-Ouest, plus précisément dans la boucle du Mouhoun. Une embuscade aurait été tendue par une dizaine de personnes et l’unité Garsi (Groupe d’action rapide de surveillance et d’intervention) de Barani a, selon l’état-major de l’armée, « vigoureusement réagi ».

L’armée précise que cette unité a « mis les assaillants en déroute, neutralisant au moins 40 terroristes ». Du matériel de combat a été récupéré à la suite d’un ratissage.

Attaques fréquentes
La seconde opération s’est déroulée dans la province du Poni, à la frontière avec le Ghana et la Côte d’Ivoire. Cette fois, c’est une unité du 22e régiment d’infanterie du commando de Gaoua qui était à la manœuvre, épaulée par les Volontaires pour la défense de la patrie. L’armée indique que dix présumés terroristes ont été « neutralisés » et que des armes ont été saisies lors de cette opération.

La sécurité est un aspect important pour le président de la transition : les attaques sont fréquentes ces derniers jours. Samedi, dix supplétifs de l’armée et deux civils ont été tués dans une embuscade tendue par des présumés jihadistes dans le Nord

Comments

comments

What Next?

Recent Articles