06272022Headline:

Burkina: le MPP demande la libération de l’ancien président Roch Marc Christian Kaboré

Au Burkina Faso, le Mouvement du peuple pour le progrès demande « la libération immédiate et sans conditions » de l’ancien président Roch Marc Christian Kaboré. Son parti l’a annoncé dans un communiqué.

Depuis le coup d’État du 24 janvier 2022, Roch Marc Christian Kaboré était en résidence surveillée, dans une maison du quartier de Ouaga 2000. Il a pu regagner, début avril, sa résidence familiale du quartier de la Patte d’oie, mais selon son parti, il reste soumis à des conditions très strictes.

« Même quand il était président, on pouvait le voir au culte du dimanche, à la cathédrale de Ouaga ; aujourd’hui ce n’est pas possible, regrette Lassina Ouattara, membre du bureau exécutif du MPP au micro de Gaëlle Laleix de la rédaction Afrique.

C’est quelqu’un aussi qui téléphone beaucoup, mais là on ne peut plus l’avoir au téléphone, ni (lui laisser de messages)… Donc il y a un problème.

Jusque-là, les actions que nous avons faites, c’est d’écrire pour demander à pouvoir lui rendre visite. Nous n’avons pas eu de suite à ce niveau. Très sincèrement, nous sommes dans de très bonnes dispositions pour contribuer à la réconciliation, à la concorde.

Voilà quelqu’un qui déjà durant le mandat qu’il effectuait nous répétait… (qu’il ne se représenterait pas) à la fin de ce mandat. Ce n’est pas quelqu’un qui est accroché à un pouvoir quelconque. Il a signé de lui-même sa démission et il n’est pas revenu là-dessus. Honnêtement, il n’est pas un problème aujourd’hui.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles