04252018Headline:

Côte d’Ivoire: l’enseignant tabassé par les gendarmes n’est pas mort , craintes de manifestations à San Pedro

Côte d’Ivoire: Mort de l’enseignant tabassé par les gendarmes des suites de ses blessures, craintes de manifestations à San Pedro, appel au calme d’Abidjan

L’enseignant de SVT au lycée moderne Inagohi de  San Pedro (Sud-ouest), Yéo Nababin  tabassé par des gendarmes en début du mois comme révélé par KOACI, n’a finalement succombé à ses blessures, vendredi dernier, a-t-on appris de sources concordantes.

Avec ce décès, faut-il craindre de nouveaux mouvements de mécontentements, d’autant plus qu’ au lendemain des incidents qui ont précédé sa mort, les cours avaient été suspendus lundi dernier jusqu’à nouvel ordre par l’ensemble des syndicats des enseignants dans toutes les écoles publiques et privées pour dénoncer le mauvais comportement des gendarmes.

De plus, dans la foulée, un instituteur avait également été  tabassé par des gendarmes, puis des  élèves s’en étaient pris à des forces de l’ordre.Selon des informations en notre possession, le corps préfectoral de la cité portuaire a organisé une rencontre avec les enseignants et le représentant des  élèves pour décrisper l’atmosphère tendue et appeler à la reprise des cours ce lundi dans tous les établissements scolaires de San Pedro.

Espérons que cet appel ait un écho favorable auprès des enseignants et surtout des  élèves qui ont annoncé des manifestations en début de semaine dans toute la ville, a-t-on également appris.
Pour rappel, Yéo Nababin,enseignant   de SVT au lycée Inagohi de  San Pedro avait été tabassé par des gendarmes, puis conduit au poste, suite à un malentendu sur une voiture Mercedes dans un garage dont l’enseignant a ouvert par mégarde le coffre-arrière croyant que c’est le sien, alors qu’il appartenait un officier de la gendarmerie, ce qu’ont trouvé suspect les forces de l’ordre présents sur les lieux.

En dépit des explications de l’enseignant qui a décliné son identité, les gendarmes l’ont violenté et conduit au poste. Le professeur de SVT avait par la suite indiqué vouloir porter plainte.

Casimir Boh, Abidjan

koaci se rectifie

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment