12102016Headline:

Côte-d’Ivoire /Deux quotidiens proches de l’opposition suspendus jusqu’au référendum « 15 parutions »

Salifou Dialo et Ouattara

Par Anselme Blagnon

Le Conseil national de la presse ivoirienne (CNP, organe de régulation) a suspendu les quotidiens « Aujourd’hui » et  » La voie originale » proches de l’opposition, pour » 15 parutions » pour avoir attribué des titres à des cadres du Front populaire ivoirien (parti de Laurent Gbagbo) qui « ne les détiennent pas », selon une note jeudi.

Le CNP qui reproche à ces quotidiens d’ »attribuer dans leurs parutions des qualités de président, vice-président et de secrétaire général du FPI à des personnes qui ne les détiennent pas en dépit d’une décision de justice prise en la matière décide leur suspension pour 15 jours de parution chacun ».

Certains cadres du FPI (en proie à des dissensions internes) opposés à Affi N’Guessan, président reconnu par les autorités ivoiriennes sont régulièrement désignés dans ces organes de presse par des titres que ne leur reconnaît pas une décision de justice.

Le 16 juillet 2015, le CNP avait mis en garde contre la désignation de certaines personnes par les titres de « Président » ou « Secrétaire général » au sein de partis politiques, en dehors de celles « officiellement » reconnues comme telles.

Selon le régulateur « il peut exister des courants au sein de partis » pouvant « même se muer en dissidences » mais « du moment où (leurs) représentants » sont « reconnus et désignés comme tels par la loi ou par la justice, attribuer à toute autre personne les qualités susmentionnées, dans le traitement de l’information, est contraire aux règles du métier ».

Ces journaux édités par les entreprises de presse « LG édition » et « les éditions Ajourd’hui » disposent d’un délai de « 30 jours pour saisir la Chambre administrative de la Cour suprême », précise le CNP.

ABL

Alerte info/

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment