08052020Headline:

Côte d’Ivoire: la vigoureuse réaction de Soro suite à la “tentative d’enlèvement” du député Konaté Zié

Le mouvement Générations et Peuples Solidaires (GPS), dirigé par Guillaume Soro a vigoureusement réagi à la tentative d’enlèvement de l’honorable Konaté Zié, fidèle compagnon de l’ex chef du Parlement ivoirien, survenue le lundi 9 novembre dernier.

« Face à cette situation, GPS lève une vive protestation et condamne avec vigueur et force la réapparition du phénomène « d’escadron de la mort » autrefois dénoncé et qu’on croyait définitivement banni dans notre pays », a vivement condamné le mouvement dirigé par l’ex-patron de l’Assemblée nationale dans un communiqué signé de M. Messou Kablan, secrétaire général du Comité Politique.

Le lundi 9 décembre 2019, avait-on appris, l’honorable Konaté Zié, un des inconditionnels de Guillaume Soro, candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle, échappait à un “enlèvement” alors qu’il revenait des obsèques de sa sœur cadette.

Tentative d’enlèvemen qui a eu lieu dans son village natal à Keibla, une localité située dans la sous-préfecture de Daloa. Selon les explications du secrétaire général du Comité politique, un étrange véhicule de type Mercedes c/class de couleur bleu immatriculé 4917 JF01 4×4, avec à son bord quatre mystérieuses personnes, aurait insidieusement tenté d’infiltrer le cortège du député Konaté Zié, par ailleurs membre du comité d’orientation du GPS.

Ces individus auraient été mis en « déroute », à en croire le GPS, grâce à la « vigilance » des jeunes du village. Face cette situation assimilable à une pratique relevant d’une « autre époque », Guillaume Soro et sa machine de campagne y voient une « funeste » stratégie du régime en place destinée à museler l’opposition.

« Cette pratique qui vise à museler et à faire taire l’opposition et les opposants n’honore pas la Cote d’Ivoire dont la priorité des dirigeants, devrait être la construction de la démocratie et de l’État de droit ainsi que du respect des libertés », a argué Messou Kouablan, non sans interpeller l’ensemble de la communauté nationale et internationale à propos de cette situation.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles