05202024Headline:

Coopération Côte d’Ivoire -Ghana : Beugré Mambé plaide pour l’instauration d’une véritable industrie du cacao

Ce jeudi 17 avril 2024, le Premier ministre ivoirien, Beufré Mambé, est présent dans la capitale ghanéenne pour représenter le Président de la République, Alassane Ouattara, à la cérémonie d’inauguration du siège du Secrétariat Exécutif de l’Initiative Cacao Côte d’Ivoire-Ghana (lCCIG).

À Accra ce jour, le Premier Ministre, Ministre des Sports et du Cadre de Vie, Robert Beugré Mambé, a évoqué avec le Vice-président ghanéen, Dr Mahamudu Bawumia, la nécessité d’instaurer une véritable industrie du cacao.

« Il y a plusieurs vecteurs sur lesquels le président de la République, Alassane Ouattara, a demandé que nous puissions travailler avec le Ghana. Et ce n’est qu’un début. Je suis donc venu les leur présenter pour amorcer cette grande coopération qui fera de nos deux pays, la zone géographique où le cacao est solidement implanté », a déclaré le Chef du Gouvernement, à sa sortie d’audience avec le Vice-président ghanéen.

Le Premier Ministre Robert Beugré Mambé, représentant le Chef de l’Etat Ivoirien, l’inauguration du siège de l’Initiative cacao Côte d’Ivoire-Ghana, sera rehaussée de la présence du Président Ghanéen, Nana Akufo-Addo, ainsi que les dirigeants des organes de régulation du cacao des deux pays, à savoir le Conseil du café cacao et Ghana Cocoa Board.
L’Initiative Cacao Côte d’Ivoire-Ghana (ICCIG) a été mise en place en avril 2021 par les deux Chefs d’Etat, S.E.M. Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire et S.E.M. Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, président de la République du Ghana, avec pour mission de coordonner les institutions et les politiques cacaoyères des deux pays.

Robert Beugré Mambé a ainsi rappelé les succès remportés grâce à cette Initiative, notamment l’amélioration du revenu des producteurs des deux pays à travers le Différentiel de revenu décent (Drd), mécanisme qui vise à garantir aux producteurs ivoiriens et ghanéens de cacao un revenu décent de leur travail. « Nous sommes heureux d’être ici, pour que ce soit une occasion pour nos deux pays de lancer cette grande possibilité.

What Next?

Recent Articles