12082019Headline:

La CIE attaquée à Adjahui-Coubé, 2 véhicules brûlés

Des véhicules de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) et de la gendarmerie ont été incendiés ce mardi 3 décembre 2019 par les populations à Port-Bouët. C’est un spectacle de désolation qui s’est présenté tôt ce mardi 3 décembre à Port-Bouët. En effet, des manifestants ont incendié des véhicules de la CIE et de la gendarmerie à Port-Bouët Adjahui. CIE attaquée Adjahui–Coubé.

Et ce, à la suite d’une opération de traque des fraudeurs d’électricité que pilotait la compagnie d’électricité. Elle avait pour but de mettre la main sur ceux qui s’adonnent à cet exercice punis par la loi. Les agents de la CIE étaient appuyés par des éléments de la gendarmerie.

Mais très vite les agents ont été débordés par une foule qui s’est farouchement opposée. Notons que plusieurs ménages s’adonnent à la fraude d’électricité en Côte d’Ivoire. Ils arrivent ainsi à réduire leur consommation mensuelle en modifiant leurs installations électriques.

CIE ATTAQUÉE ADJAHUI-COUBÉ
La pratique consiste à faire installer un branchement direct sur le compteur. Celui-ci échappe au contrôle du compteur électrique qui malgré la mise sur secteur d’appareil électrique notifie une consommation nulle. C’est ce combat que la CIE a décidé de mener pour mettre fin au réseau de fraudeurs. A cet effet, plusieurs domiciles ont été épinglés.

Selon le code de l’électricité les infractions sur l’électricité en Côte d’Ivoire sont punies d’une amende de 200.000 à 100 millions de FCFA et des peines de prison allant de six mois à cinq ans. Ce code d’électricité, en vigueur depuis avril 2014, fixe les règlements liés au secteur et les différentes infractions. Il vise à éviter les fraudes estimées à « 40 milliards FCFA par an ».

Lire sur afrik soir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment